Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Maison Pratique arrow PRÊTS COMPLÉMENTAIRES :: :: lundi 17 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Prêts complémentaires

Comment financer les finitions ?

Prêts complémentaires Comment financer les finitions ?Pour l’achat de votre résidence principale, vous avez déjà obtenu un prêt épargne logement, complément idéal de votre apport personnel. Mais au-delà, quelles sont les solutions de financement susceptibles de vous aider dans vos travaux de finition ?

Le prêt Pass-travaux est accessible aux salariés bénéficiant du 1 % logement pour l’amélioration de leur résidence principale. Ses conditions sont très avantageuses : jusqu’à 8 000 euros, remboursables sur une durée de 10 ans à un taux de 1,5 %. Il peut être obtenu pour les travaux de finition dans les logements neufs après la remise des clés et est accordé seulement sur réception de la facture de l’entreprise exécutant les travaux (avec copie de la déclaration d’achèvement des travaux). Les travaux doivent être réalisés par une entreprise différente de celle du constructeur. Si le prêt Pass-travaux ne finance pas le gros œuvre de la maison, en revanche il peut être utilisé pour tous les travaux « annexes » (cuisine, décoration, revêtements de sols, faïence, alarmes, stores, véranda…) qui peuvent être réalisés après la déclaration d’achèvement et dès lors qu’ils concernent la partie habitable du logement (oubliez la réalisation de la piscine ou du garage). L’ensemble des renseignements nécessaires est disponible auprès de votre employeur.

 

• Le prêt à taux 0 (PTZ), cumulable avec d’autres prêts, est accessible selon un plafond de ressources. Depuis 1er janvier 2007, le montant total de ces ressources ne doit pas excéder 57 819 euros un foyer de six personnes et plus.

 

• Les crédits à la consommation : vous pouvez aussi frapper à la porte d’un établissement financier pour solliciter un crédit à la consommation (pour un emprunt de moins de 21 500 euros). Intérêt : vous n’êtes pas obligé de souscrire l’assurance décès-invalidité ni de prendre une garantie et plus de pénalités en cas de remboursement anticipé. Résultat, le coût du prêt s’en trouve sensiblement diminué. Il faut néanmoins négocier âprement car les taux s’avèrent au final très élevés.

 

• Les prêts développement durable : pour favoriser la performance énergétique, les pouvoirs publics ont mis au point un nouvel outil de financement du logement en transformant le Codévi en livret développement durable (LDD). Plutôt bien rémunéré, au même niveau que le livret A (3,5 % nets par an depuis le 1er août 2007), il permet aux banques de proposer une offre de crédit « développement durable ». Depuis le 1er janvier 2008, elles doivent en effet allouer au moins 2 % des sommes collectées au titre du LDD à des prêts, ce qui correspond à un volume de 1,2 milliard d’euros. Le montant du crédit peut aller jusqu’à 50 000 euros, même si, dans la grande majorité des cas, il est plafonné à 21 500 euros.

 

• Les Éco-prêts : quelques établissements financiers proposent des solutions de financement pour réaliser des travaux uniquement à l’occasion de l’acquisition d’un logement, ou permettant de faire construire des logements neufs efficaces énergétiquement. Les Éco-prêts les mieux notés sont les Prévair et/ou Prévair plus Banque populaire (Alsace, Bourgogne Franche-Comté, Sud, Massif central et Sud-Ouest), les prêtes économies d’énergie Crédit mutuel (Centre Est Europe, Loire-Atlantique et Centre Ouest), les offres Crédit agricole (Atlantique Vendée et Centre France), enfin, l’offre Nef Immo de la NEF, une coopérative de finances solidaires.

 

Compte épargne logement (CEL) : ne l’oublions pas car il est très utile pour financer des travaux, c’est d’ailleurs là que réside son plus grand intérêt. Vous avez droit à un prêt au terme de 18 mois d’épargne préalable. Vous pouvez financer tous types de travaux à l’aide du CEL, à l’exception de ceux relevant de l’entretien : peinture, papiers peints, moquette, etc. Son taux est à 3 % hors assurance. Le montant du prêt est plafonné à 23 000 euros. 


   Avant de signer…

Faites le tour des différents établissements pour comparer les solutions et prenez l’ensemble des frais en considération : le TEG (taux effectif global), obligatoire, qui intègre non seulement le taux, mais aussi les frais de dossier et les éventuels frais d’assurance. Attention aux promotions, alléchantes au début, suivies d’un brutal retour à des conditions beaucoup plus dures (à un taux de près de 10 %, par exemple) !

 
LES FOURNISSEURS D’ÉNERGIE AUSSI…

Prêts EDF

Pour les habitations avec chauffage électrique labelisé Promotélec confort plus. Informations : 0 820 363 363 (0,14 euros la minute) ou 0 810 126 126 (prix d’un appel local) pour joindre un conseiller EDF, et sur www.edf.fr.

Gaz de France et les prêts Solfea

Pour les habitations avec chauffage gaz raccordées au réseau GDF. Gaz de France propose un prêt attrayant pour l’installation d’une chaudière au gaz à basse température. Le taux varie de 0,79 % à 3,99 % en fonction de la somme que vous empruntez mais, surtout, aucun frais de dossier n’est facturé et l’assurance n’est pas obligatoire. Autre avantage : les fonds sont versés directement à l’installateur, ce qui évite d’avancer l’argent. La banque Solfea propose des prêts pour d’autres travaux.

Les distributeurs de GPL

Les distributeurs de gaz pétrole liquéfié ou GPL (butane, propane) proposent des prêts intéressants pour les logements non raccordés au réseau gaz naturel.
 
 
Réglementations et Certifications  
Mode d'emploi
Vitrage
 
   Sommaire    RÉGLEMENTATI...  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus