Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Maison Pratique arrow LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2005 :: :: jeudi 9 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

La réglementation thermique 2005

De quoi s’agit-il ?

Réglementation thermique 2005 (RT 2005)La RT 2005 vise une meilleure maîtrise de l’énergie dans les bâtiments. Pour le consommateur, cela signifie des contraintes de construction supplémentaires, mais aussi des économies sur sa facture énergétique.
Dans le cadre d’un accord, que l’on appelle le protocole de Kyoto, les pouvoirs publics français se sont fixé comme objectif la division par quatre de la consommation des bâtiments d’ici à 2020. Pour y parvenir, des Réglementations thermiques successives ont été mises au point et sont « sévèrisées » tous les cinq ans.
Ainsi, la Réglementation thermique 2000 (ou RT 2000) a vu ses contraintes et exigences renforcées et propose une nouvelle version que l’on appelle la « RT 2005 »*. Celle-ci s’applique aux permis de construire déposés depuis le 1er septembre 2006, pour les constructions neuves ou extensions de construction.
Elle vise à améliorer d’au moins 15 % la performance énergétique d’une construction neuve. Pour atteindre cet objectif, cette nouvelle recherche de performances porte sur le bâti et sur les équipements techniques.
Elle intègre aussi le refroidissement, le photovoltaïque et l’éclairage.
* (JO du 25 mai 2006 – décret n° 2006-592 du 24 mai 2006 et arrêté du 24 mai 2006)

À NOTER

 Pour répondre au plus près aux exigences de la RT 2005, les
professionnels s’orientent de plus en plus vers des chaudières à condensation ou des solutions dites « bivalentes », qui associent le solaire et un appoint par chaudière ou système thermodynamique (pompe à chaleur). Ceci fonctionne pour l’eau chaude sanitaire, mais aussi pour le chauffage (par plancher chauffant, par exemple). La géothermie sera choisie lorsque la nature du sol et la surface du terrain le permettent.

LABELS DE QUALITÉ

Les règles de construction sont établies pour vous permettre de bénéficier d’une qualité minimale lors de la construction de votre maison en matière de sécurité, de confort, de santé et d’économie d’énergie. Mais rien ne vous empêche de vous fixer des objectifs plus ambitieux et de rechercher les labels de qualité tels que ceux qui sont décernés aux habitations présentant des performances énergétiques allant au-delà de celles imposées par la RT 2005 .
• Les labels « Hautes performances énergétiques » (HPE) et « Très hautes performances énergétiques » (THPE) pour des constructions dont les consommations conventionnelles sont respectivement inférieures de 10 % et 20 % aux consommations de référence.
• Les labels « HPE énergies renouvelables » et « THPE énergies renouvelables », qui ajoutent, aux seuils précédents, des consommations de chauffage ou d’eau chaude sanitaire assurées par énergie renouvelable. Ces deux labels représentent un gisement de progrès technologiques et sont garants d’une grande qualité de construction sur le plan énergétique.
• Le label « Basse consommation » pour les constructions dont la consommation conventionnelle est inférieure à un seuil situé entre 30 et 50 kWh/m2/an.
 
SES OBJECTIFS

Énergies renouvelables

Encouragement du recours aux énergies renouvelables en introduisant celles-ci en référence : par exemple, le solaire thermique est prévu comme solution de référence pour la production d’eau chaude sanitaire.

Consommations

• Prise en compte des consommations de refroidissement et d’éclairage, qui s’ajoutent à celles du chauffage, de la ventilation, de l’eau chaude sanitaire (la réduction des consommations d’eau sanitaire de 20 % dans une maison individuelle par rapport à la RT 2000).
• Mise en place d’une limite maximale de consommation selon la typologie du bâtiment, la zone climatique (la France en compte huit) et l’énergie de chauffage (combustible fossile ou électricité).

Bâti

Renforcement des exigences sur le bâti, qui cible en priorité le traitement des ponts thermiques, avec pour objectif d’améliorer les performances d’environ 20 % par rapport à la RT 2000, tandis que l’augmentation moyenne des exigences d’isolation des parois est de 10 %.

Équipements

• Réduction des déperditions de ventilation . On mettra une ventilation Hygro A avec du chauffage traditionnel et Hygro B avec un chauffage à effet Joule. On pensera aussi à des systèmes de ventilation mécanique double flux, modulants ou avec récupération de chaleur sur l’air extrait.
• La référence des chaudières à combustibles fossiles devient la chaudière basse température et celle du chauffage électrique est désormais le panneau rayonnant. Une régulation bien adaptée améliorera la performance énergétique, quel que soit le mode de chauffage.

Bioclimatique

Valorisation de la construction bioclimatique pour diminuer les besoins de chauffage et assurer un meilleur confort d’été (par exemple, 40 % de la surface vitrée doivent être orientés au sud).
 
 
Fiscalité
Garanties
La réception des travaux
 
 CERTIFICATION...    Sommaire    FISCALITÉ  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus