Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Gros Œuvre arrow COUVERTURE :: :: mercredi 8 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Couverture

Votre toiture exige une bonne respiration

Pose d’une toitureUne bonne couverture comporte de plus en plus un écran de sous-toiture. Cet élément important contribue à la protection contre les infiltrations d’eau, tout en présentant une perméabilité importante à la vapeur d’eau.

Comment avoir une protection optimale du toit ?

Pour une protection optimisée, on aura, du côté intérieur, la présence d’un pare-vapeur continu, qui empêche l’humidité de l’habitation de pénétrer dans l’isolant, nécessaire dans les constructions non ventilées. Du côté extérieur, un écran de sous-toiture, qui agit de sorte à éviter toute pénétration de l’eau extérieure. Une partie de la vapeur d’eau créée par l’activité humaine intérieure s’élimine par transfert au travers des parois extérieures, notamment de la toiture. Afin d’éviter la condensation de cette humidité dans l’isolant thermique de toiture, il est le plus souvent indispensable de faciliter son évacuation en ménageant une lame d’air entre l’isolant thermique et l’écran de sous-toiture.

En quoi consiste l’écran de sous-toiture ? 

On entend par écran de sous-toiture une feuille déroulée sur la charpente ou sur un support généralement continu, souple ou rigide, interposée entre le comble et la face interne des tuiles. On le pose avant la mise en oeuvre de la couverture proprement dite. Les écrans de sous-toiture sont essentiellement utilisés en climat de plaine sous les couvertures en petits éléments (tuiles ou ardoises) afin de limiter leur soulèvement sous l’effet du vent et ne doivent pas être confondus avec les compléments d’étanchéité mis en oeuvre dans les couvertures en climat de montagne.

À quoi sert-il ?

Un écran de sous-toiture remplit plusieurs fonctions. Tout d’abord, il protège les combles des infiltrations de neige poudreuse, de poussière, de suie ainsi que des intrusions d’insectes et d’oiseaux. Ensuite, il recueille et conduit à l’égout les eaux de fonte de neige, de condensation éventuelle et autre pénétration accidentelle d’eau de pluie. Il contribue également à limiter le soulèvement des petits éléments de couverture sous l’effet du vent en raison de l’incidence sur le champ de pression régnant de part et d’autre de la couverture. Un écran de sous-toiture peut contribuer aussi à la mise hors d’eau provisoire d’un chantier dans des conditions climatiques normales et pour une durée qui ne devrait pas excéder huit jours.

Pourquoi est-il si important ?

Afin d’assurer une ventilation suffisante de la toiture, une lame d’air doit exister entre la sous-toiture et l’isolant thermique afin d’évacuer vers l’extérieur la vapeur d’eau venant du local occupé : ceci est valable pour les écrans de sous-toiture « classiques ». Cependant, les constructions anciennes ne permettent pas ou très difficilement l’aménagement d’une lame d’air ventilée en sous-face de l’écran. Pour obtenir une protection optimale du toit et préserver un climat agréable dans les combles aménagés, il faut alors protéger l’isolant thermique de l’humidité, côté intérieur, par un pare-vapeur continu qui empêche l’humidité de pénétrer dans l’isolant, côté extérieur, par un écran de sous-toiture qui est imperméable à l’eau. D’où l’intérêt des écrans de sous- toiture HPV, qui constituent la dernière génération de ce type de produits et qui peuvent être posés sans ventilation de la sous-face de la sous-toiture : le produit permet une évacuation de l’humidité venant de l’intérieur vers l’extérieur et offre ainsi au toit de respirer correctement.

Existe-t-il plusieurs types d’écrans ?

En effet : les écrans de sous-toiture se divisent en deux grandes familles. D’une part, les écrans souples, qui peuvent être en matière bitumineuse (très résistante et présentant une excellente tenue au vent, mais lourde) ou en matière synthétique (plus légère et plus facile à poser). On trouve d’autre part des écrans rigides, en bois, en terre cuite ou en maçonnerie.
 
SUR LE CHANTIER, COMMENT ...

SUR LE CHANTIER, COMMENT ÇA SE PASSE ?

 

Un écran de sous-toiture se fixe avec contre-lattes et liteaux avant la mise en place des éléments de couverture, tuiles ou ardoises, afin d’apporter un complément aux fonctions des couvertures proprement dites.

1-LE DÉROULÉ DE L’ÉCRAN

La pose se fait en déroulé, par pose de lés successifs, du bas vers le haut de la toiture (faîtage). Les lés sont découpés au sol en cas d’écrans de type bitumineux lourds ou déroulés directement sur le toit (écrans synthétiques).

2-LA FIXATION DÉFINITIVE

Elle est assurée par la fixation de contre-lattes, sur lesquelles on vient fixer des liteaux. La ventilation en sous-face de la tuile est obtenue par ces contre-lattes.

3-LA POSE DE LA TOITURE

Il ne reste plus ensuite qu’à poser le revêtement de couverture : les écrans de sous-toiture ne doivent pas être considérés comme des revêtements étanches et ne peuvent se substituer aux matériaux de couverture.
 
 

Combles habitables  

Portes de garage  
Mobilité réduite
Acheter particulier
 
 CHEMINÉES    Sommaire    COMBLES HABIT...  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus