Recherche :   
Fotolia_3157943_S.jpg
  :: Accueil arrow Gros Œuvre arrow COMBLES HABITABLES :: :: mercredi 8 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Combles habitables

4 solutions pour réussir l’isolation par l’intérieur

Combles avant isolationQue vous aménagiez vos combles dès maintenant ou un peu plus tard pour des raisons budgétaires, il est indispensable de les isoler convenablement :
ce sont eux qui génèrent les plus grosses déperditions de chaleur dans la maison.
La toiture d’une maison individuelle est la partie la plus rentable à isoler dans une construction. L’isolant intérieur destiné aux toits en pente des combles habités, doit être placé sur les pans du toit selon 4 mises en oeuvre différentes qui seront fonction de la charpente. La mise en oeuvre devra aussi faire l’objet d’une attention vigilante sur le point de la ventilation. La couverture d’une maison doit en effet être ventilée pour une évacuation naturelle de la condensation, sous peine de risque d’éclatement des tuiles en hiver (gel), tandis qu’en été, le soleil tend à dessécher le bois de la charpente et à le faire craquer. Or, les toitures inclinées reposent le plus souvent sur une structure en bois. S’il reste humide trop long temps, le bois se met à fermenter, voire à pourrir, devenant un milieu très séduisant pour les insectes ! Autant de raisons qui permettent de comprendre que la pose d’un isolant doit impérativement préserver la ventilation naturelle initiale de la charpente et de la couverture. Quant à l’isolant, il devra réunir 3 critères : une faible conductivité thermique (ce que les professionnels appellent le Lambda et dont la valeur doit être inférieure à 0,060), une forte résistance thermique ( R ) et la résistance au feu : M0 (incombustible). Un matériau dont le classement au feu est supérieur à M1 doit être protégé par un parement coupe-feu (plâtre par exemple).

   « Une dépense… qui nous fait gagner de l’argent ! »

Lorsque nous avons décidé d’agrandir notre espace de vie en aménageant nos combles, nous avons eu la chance de tomber

  Expert maison

sur une entreprise qui nous a expliqué que mettre un isolant sans se préoccuper des ponts thermiques n’avait pas de sens. Elle nous a donc proposé de poser un isolant spécial qui permet de supprimer ces ponts thermiques en offrant une surface plus homogène car elle est sans pare-vapeur. La condensation est évitée grâce à une membrane qui s’ouvre et se ferme en fonction du degré d’hygrométrie de la pièce. Ce système est plus cher de 5 à 7 % qu’un autre, mais il nous permet de faire 15 % d’économie chaque année !

 

GÉRARD SOCHALA • PROVINS (59)

 

 
Les 4 solutions

CHARPENTES TRADITIONNELLES AVEC PANNES

Isolation en une couche sous chevrons et entre pannes


DESCRIPTION L’entreprise vissera les suspentes en fonction de l’épaisseur qui aura été choisie pour l’isolant selon la résistance
thermique souhaitée sous vos combles. Elle commencera par le haut de la toiture et y glissera l’isolant en laissant un vide d’air pour la ventilation sur 2 cm environ par rapport à la sous-face de la couverture. L’isolant en rouleau et muni d’un pare-vapeur sera posé soit dans le sens des chevrons, soit perpendiculairement à ceux-ci sur les suspentes.

ATTENTION L’isolant ne doit pas être compressé au droit des chevrons. Il ne faut pas non plus que soit diminuée la lame d’air entre l’isolant et la couverture ou la sous-couverture. Les lés doivent être scotchés entre eux pour assurer la continuité du pare-vapeur.

AVANTAGES Les éléments de charpente sont visibles, permettant un jeu de décoration avec plusieurs finitions : plaques de plâtre et peinture, lambris, etc.

 

CHARPENTES TRADITIONNELLES AVEC PANNES

Isolation en double couche entre et sous chevrons

DESCRIPTION L’isolation est continue et exécutée en deux couches :

• la première nue, sans pare-vapeur, possède une 

épaisseur équivalente à celle du chevron , moins 2 cm. L’isolant, dont la largeur sera égale à la distance entre deux chevrons + 1 cm, est inséré entre les chevrons, laissant toujours un vide de 2 cm du côté couverture pour la ventilation.
• la deuxième couche de l’isolant est revêtue d’un pare-vapeur et embrochée sur les suspentes métalliques. Celles-ci servent d’accroche aux rails supportant le parement décoratif.

ATTENTION Les lés doivent être scotchés entre eux pour assurer la continuité du pare-vapeur.
AVANTAGES Le volume habitable est plus important et les ponts thermiques sont limités. Un bon calfeutrement de l’isolation est assuré par le scotchage des lés .

 

CHARPENTES TRADITIONNELLES AVEC PANNES ET CONTRE-CHEVRONNAGE

Isolation en double couche entre chevrons et agrafée entre contre-chevrons


DESCRIPTION Dans la plupart des cas, il est nécessaire de renforcer la première couche d’isolant en la croisant avec une
seconde : • la première est placée entre les chevrons et maintenue par les contre-chevrons, l’épaisseur de l’isolant correspondant à l’épaisseur du contre-chevronnage.
• la seconde couche est agrafée et mise en oeuvre entre les contre-chevrons de façon à être perpendiculaire à la première couche.

ATTENTION Il est important de calfeutrer partout où cela est nécessaire (passage des conduites et des colonnes, par exemple) afin de supprimer les ponts thermiques à ces endroits.

AVANTAGES Vous gagnez en espace car les volumes sous rampants sont plus grands. La pose clouée d’un lambris est possible. La couche croisée permet de réduire les ponts thermiques . Les pannes sont apparentes, offrant un effet décoratif supplémentaire.

 

CHARPENTES INDUSTRIALISÉES OU FERMETTES

Isolation en une couche sous fermettes

 DESCRIPTION L’épaisseur de l’isolant est entièrement dépendante de la réglementation.
Si elle dépasse la 
profondeur des chevrons, il est possible d’ajouter des tasseaux en bois pour rattraper l’épaisseur, toujours en préservant la lame d’air de ventilation entre l’isolant et la couverture.
L’isolant en rouleau est embroché dans le sens des chevrons ou perpendiculairement à ceux-ci sur les suspentes métalliques.

ATTENTION Ici, comme dans les solutions précédentes, ne négligez pas l’acoustique : le bruit de la pluie ou de la grêle sur le toit empêche sérieusement de dormir ! Le matériau doit donc avoir un bon coefficient à cet égard.

AVANTAGES Différentes finitions sont possibles pour des plaques de plâtre ou du lambris. La fixation de l’isolant sous l’ossature métallique permet un contrôle du bon calfeutrement de l’isolation.

 

 
 

Chevrons et chevronnage: pièces de bois fixées ...

Pannes: pièces horizontales d’une charpente ...

Rampants: toutes parties dont l’axe est en ...

Suspentes: barres métalliques servant ...

Complexe de doublage isolant: paroi rapportée ... 

 
 

Portes de garage

Mobilité réduite

Portes intérieures

 
 COUVERTURE    Sommaire    PORTES DE GAR...  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus