Recherche :   
Fotolia_3157943_S.jpg
  :: Accueil arrow Gros Œuvre arrow CLOISONS :: :: lundi 17 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Cloisons

Quand la distribution améliore l'ambiance de la maison

Cloisons Quand la distribution améliore l'ambiance de la maisonPlâtrerie traditionnelle ou sèche, cloisons alvéolaires, doublage thermo-acoustique… Le choix des solutions et des matériaux à utiliser pour réaliser les cloisons de la maison est vaste. Et il est déterminant pour le confort sonore et thermique.

Les cloisons constituent un élément essentiel pour le respect de la RT 2005 (réglementation thermique), vouée à renforcer ses exigences tous les cinq ans. Dans cette perspective, les fabricants recherchent des solutions qui vont dans le sens de la performance thermique, mais aussi phonique. Un cloisonnement efficace, qui gouverne toute l’atmosphère de la maison, module l’espace et atténue naturellement la transmission des sons. Il renforce aussi son isolation et réduit la facture énergétique.


Il existe plusieurs catégories de cloisons. Les cloisons sèches en plaques de plâtre, briques, béton alvéolaire ou encore en bois sont ainsi appelées car elles sont montées avec une ossature, sans mortier. Deux plaques sont vissées sur un support fait de profilés métalliques, avant d’être peintes ou tapissées. Ces modèles peuvent accueillir des gaines et des canalisations inesthétiques, mais aussi des parements d’isolation qui renforcent leurs performances.


Les cloisons à matériaux humides sont assemblées avec du mortier ou de la colle. Les composants peuvent être des carreaux de plâtre, des briques, ou du béton cellulaire. Il existe aussi des panneaux de bois recouverts de plâtre. En matière d’isolation acoustique, on obtient de meilleurs résultats avec les briques, les carreaux de terre cuite et les blocs en béton cellulaire, qu’avec des carreaux de plâtre, à la fois rigides et trop légers.

 

Locaux humides

Il existe une classification très précise des locaux humides, qui repose sur trois critères (degré d’hygrométrie, exposition des parois à l’eau, entretien du local) et cinq catégories de locaux, de sec (EA) à très humide (EC). Le taux d’humidité ambiant d’une salle de bains/douche nécessite des performances particulières. Il faut donc de mettre en œuvre des matériaux hydrofuges traités en usine et prêts à poser. Les matériaux avec parement hydrofugé sont en effet obligatoires pour les locaux humides comme les salles de bain, les celliers non chauffés ou les garages, ainsi que le bas des cloisons en contact avec le sol de locaux moyennement humides, comme les cuisines, les W-C et les celliers chauffés. En briques, carreaux de terre cuite ou béton cellulaire, il n’existe pas d’éléments prétraités en usine. Il faut alors enduire les cloisons d’un revêtement hydrofuge. En revanche, les matériaux à base de plâtre, plaques sur ossature métallique, carreaux ou cloisons alvéolaires, sont proposés par les fabricants déjà hydrofugés et prêts à poser.


À savoir

La résistance au feu des matériaux de cloisonnement est classée de M0 (incombustible : carreaux et plaques de plâtre) à M4 (facilement inflammable).

• En cas de problème, l’entreprise et/ou l’assureur se reportent aux différents DTU (document technique unifié) correspondant aux différents matériaux : 25.31, 25.41, 20.1…

La réglementation vise les cloisons de distribution de logements construits après 1996, et concerne les exigences d’isolation contre les bruits des équipements intérieurs (bouches de VMC, appareils individuels de chauffage).


    Et les pavés de verre ? 

Les cloisons en pavés de verre séparent sans assombrir. Elles sont idéales entre une chambre et une salle de bains par exemple. Elles s’installent sur un profilé rempli de mortier et sont assemblées à l’aide de ciment ou d’une colle spéciale. Leur pose est délicate et plutôt réservée aux professionnels (il n’existe à ce jour aucune réglementation concernant ces produits en France).

 
Cloisons

Plâtre : le plus isolant

DESCRIPTION Équipés de tenons et de mortaises, les carreaux se montent vite. On trouve aussi des carreaux alvéolés, hydrofugés et creux. Les plaques sont constituées d’une âme de plâtre prise entre deux parements de carton et fixée sur un rail métallique. Les modèles alvéolaires ont une âme cartonnée en nids-d’abeilles et sont en général fixés au moyen d’un montant en bois et d’un rail métallique en pied.

 

Atouts

Matériau naturel, le plâtre offre une structure microporeuse qui fait écran à la transmission des sons. Les cloisons légères en plaques de plâtre sur ossature métallique, constituées d’un double parement enserrant une lame d’air ou un matériau isolant offrent des performances acoustiques encore plus élevées. Son pouvoir d’isolation thermique (trois à quatre fois supérieur à celui du béton et deux à trois fois à celui de la terre cuite) apporte (en contre-cloison) une vraie réponse aux problèmes de parois froides. En outre, le plâtre est capable d’absorber puis rejeter l’eau quand les conditions hygrométriques s’y prêtent. Par ailleurs il est incombustible.

Remarque

Les cloisons en matériau alvéolaire sont assez économiques et intéressantes quand le poids peut constituer un problème.

Terre cuite : la plus saine

DESCRIPTION Les cloisons en terre cuite sont en général formées de briques plâtrières creuses ou de carreaux assemblés avec de la colle. La cloison est maçonnée et recouverte sur ses deux faces de plaques de plâtre ou d’un enduit à base de plâtre.

Atouts
La terre cuite offre une bonne régulation hygrométrique naturelle. Elle assainit l’habitat en absorbant l’humidité produite par le corps humain et en la rejetant à l’extérieur. Naturellement ininflammable, elle ne nécessite pas de traitement préventif contre le feu et ne dégage aucun gaz nocif sous l’effet de chaleurs élevées. Côté isolation thermique, elle s’autorégule : les pics de température extérieure sont absorbés par les murs. Durant les fortes chaleurs estivales, la fraîcheur se stocke la nuit dans les murs et se libère en journée, évitant ainsi la surchauffe… En hiver, la chaleur emmagasinée pendant le jour réchauffe la maison la nuit. En outre, en cloison ou en contre-cloison, la terre cuite présente un excellent indice d’affaiblissement phonique, dure longtemps, et ne craint pas le gel.
Remarque 
La terre cuite est un matériau de construction respectueux de l’environnement que les fabricants s’appliquent encore à améliorer, à travers une démarche de développement durable sur leurs procédés.

 

Béton cellulaire : le plus léger

DESCRIPTION  Composé de sable siliceux, de ciment, de chaux et d’eau, le béton cellulaire se présente sous forme de blocs, carreaux, éléments de cloisons, etc. Il est léger et convient parfaitement aux planchers qui ne peuvent pas supporter des charges lourdes.
Atouts

Écologique, excellent isolant, il est constitué de milliers de microcellules qui emprisonnent l’air et propose de belles performances isolantes, participant activement à la réduction de la facture énergétique. Été comme hiver, il joue les régulateurs en lissant les différences de températures entre l’intérieur et l’extérieur. En revanche, c’est un piètre isolant acoustique.

 

Remarque

Si ce matériau offre toutes les qualités du béton classique, il se façonne beaucoup mieux, ce qui facilite l’encastrement des prises et des boîtiers électriques, ainsi que les découpes.


 

Cloison : c’est un mur intérieur non ...

Cloison de distribution : delle délimite les ...

Cloison séparative : elle sert de séparation ...

Hydrofuge : revêtement qui préserve ou ...

Murs porteurs : ce sont les murs extérieurs...

Murs de refend : murs porteurs intérieurs ...

 
 

Escalier intérieur

Portes d’entrée

Protections solaires

Cuisine angers

Cuisine Rennes

 
 PORTES INTÉR...    Sommaire    ESCALIER INTE...  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus