Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Finitions arrow SOLS STRATIFIÉS :: :: vendredi 10 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Sols stratifiés

Beaux comme des parquets

Sol stratifié Les stratifiés sont des revêtements de sol rigides fabriqués par assemblage de plusieurs couches de matières composites sous forme de lames. Très différent du parquet, il en adopte toutefois l'aspect, à prix doux. Sa composition garantit une structure 
robuste pour une résistance accrue aux chocs et aux impacts.

Vous aimez l'aspect du bois mais vous recherchez aussi un revêtement fonctionnel au quotidien ? Le sol stratifié est fait pour vous ! Imitant le relief et l'aspect du bois, il se décline à l'infini pour trouver sa place dans toutes les ambiances. Les stratifiés offrent de gros avantages : bon rapport qualité/prix, excellentes qualités de durabilité et de résistance aux chocs ou à l'usure, facilité d'entretien. Ils sont aussi particulièrement adaptés aux lieux de passages très fréquentés (couloir, cuisine) et dans les chambres d'enfants.

Le matériau « stratifié » est un sandwich de matières composites formant des lames rigides et très résistantes. En partant de la base, on a successivement :

• une couche de contre-balancement imprégnée de résine et de mélamine, assurant la stabilité du panneau et garantissant sa planéité,

• une couche de HDF (High Density Fibreboard) ultra-résistant faisant office de panneau support, dont les particules sont amalgamées au moyen d'une colle spéciale,

• une couche décorative, qui prend des aspects très variés, préalablement imprégnée de résine,

• une couche d'usure transparente faite de mélamine extrêmement solide et résistante.

 

Collage ou encliquetage

Pour faire le bon choix, il faut regarder de près les caractéristiques d'usage car elles apportent de nombreux renseignements sur la qualité du revêtement. La pose se fait soit par collage, soit par encliquetage : les panneaux se fixent les uns aux autres sans colle. Pour éviter les mauvais démarrages, les lames ne possèdent pas de sens de pose et se cliquent bord à bord. Les jointures sont invisibles. On peut ultérieurement effectuer un démontage. Enfin, un sol stratifié n'apparaît vraiment achevé qu'avec ses finitions : profils, plinthes, barres de seuil, etc. Des accessoires à harmoniser de manière classique ou ludique, qui donneront toute son élégance à ce revêtement pratique et esthétique.

Le sol stratifié est un revêtement de sol facile à entretenir. Pour un rendu impeccable, il suffit de passer un produit spécifique à la serpillière chaque semaine. Produit qui permettent également d'ôter les taches grasses (chocolat, beurre, huile.). Les marques de caoutchouc, les traces de semelles ou de crayons de couleur disparaissent en frottant le sol à sec avec un chiffon. Les taches de fruits, lait, bière, vin, thé, limonade, sang doivent être essuyées immédiatement avec un chiffon absorbant. Si la tâche est déjà sèche, il faut alors utiliser un nettoyant spécial sols stratifiés. Le vernis à ongles, le cirage, les vernis, l'huile, le goudron, la graisse, le feutre, l'encre, le rouge à lèvres s'enlèvent en nettoyant, uniquement et avec précaution, l'endroit taché avec un solvant : acétone, essence de vinaigre, dissolvant. À proscrire absolument sur un sol stratifié : les vernis, les cirages, les produits abrasifs et les détergents.

 

À savoir

La surface sur laquelle va être posé le sol stratifié doit être parfaitement sèche et plane (au besoin, le sol sera égalisé avec un enduit de ragréage). Avec une dalle en béton neuve, il faut donc bien respecter les temps de séchage (dans des conditions idéales, il faut compter une semaine pour 1 cm d'épaisseur).

Un sol stratifié doit demeurer au moins 48 heures à température ambiante avant d'être posé.

Contre les rayures, posez un paillasson à l'entrée, des patins en feutre sous les pieds des meubles et évitez les talons aiguilles.


Et le plancher chauffant ?

Les stratifiés et leurs sous-couches de désolidarisation associées doivent avoir fait l'objet d'un Avis technique favorable. Pour poser un revêtement de sol stratifié sur un plancher chauffé à l'eau chaude, la sous-couche doit être adaptée et que la résistance thermique de l'ensemble (revêtement et sous-couche) ne dépasse pas 0,15 m2K°/W. Cette résistance est indiquée par le fabricant. Après la pose, il est important de conserver un équilibre hygrométrique ambiant minimum, compris entre 50 et 60 %, afin de compenser l'assèchement du revêtement provoqué par le chauffage au sol.
 
Trois points incontournables...

Trois points incontournables pour faire son choix

 

1. La solidité

Les qualités techniques et la durabilité d'un sol stratifié sont notées par deux classements : les classements européens, définis par les fabricants et le classement UPEC (usure, poinçonnement, résistance à l'eau et aux agents chimiques), attribué par des organismes indépendants. Chaque lettre est chiffrée selon la performance. La lettre « U » note la résistance au trafic et la tenue dans le temps. « P » détermine la résistance à la charge du mobilier fixe et aux chocs. Un sol U3P2 résiste aux poinçonnements d'une circulation quotidienne et à l'usage courant de mobilier fixe dans les entrées, séjours, chambres et bureaux. « E » détermine la résistance à l'eau et « C » aux agents chimiques. Il existe aussi trois classes relatives à l'intensité d'usage des stratifiés :
• Classe 21 : usage modéré (chambre à coucher, séjour) 
• Classe 22 : usage normal (séjour, salle à manger, couloir)
• Classe 23 : usage important (escaliers, entrée, cuisine).

2. La sous-couche

Indispensable, elle améliore le confort et la longévité du sol en offrant une bonne isolation phonique, en absorbant les imperfections du sol et en améliorant la résistance aux chocs. Il existe quatre types de sous-couches.

• Économiques : en microbulles d'air non réticulées. Durée de vie réduite, risques de perforation importants.

• Classiques : en microbulles d'air réticulées avec film polyane intégré. Durée de vie moyenne. Risques de perforation limités.

• Phoniques : très bonnes qualités acoustiques. Excellente durée de vie.

• Intégrées : faciles à poser, améliorant l'isolation phonique, elles doivent être protégées de l'humidité du sol par une feuille d'étanchéité (obligatoire pour la garantie du sol stratifié posé sur dalle béton, rez-de-chaussée et sol chauffant basse température).

 

REMARQUE sur un sol en bois, il faut poser un revêtement de sol intermédiaire insonorisant, sur un sol en béton, une sous-couche de type mousse.

 

3. Le décor

Au-delà de l'essence imitée, de la couleur, de la lame ou de la finition, certaines techniques de fabrication apportent encore de la variété aux décors possibles.
Le « grainage au rapport » restitue en relief le veinage du bois, de façon très naturelle. D'où le nom de « parquet » stratifié. Autre effet de matière, les lames chanfreintées (le chanfrein est le bord biseauté de la lame) donnent un aspect proche des planchers traditionnels. De plus, elles accentuent les perspectives créant un effet d'optique qui agrandit la pièce. 
REMARQUE la plupart des revêtements de sol stratifiés ne sont pas adaptés aux pièces humides (cuisines, salles de bains, buanderies). En effet, l'eau risquerait de s'infiltrer dans le joint à rainure et languette des lames et de détériorer l'âme. On peut cependant trouver des stratifiés dont les joints sont traités avec un hydrofuge.
 
 

Décoration
Peintures
Sols bois

 
 FAÏENCE ET M...    Sommaire    DÉCORATION  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus