Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Equipement et Confort arrow CAPTEURS SOLAIRES :: :: mercredi 8 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   




 
  

Capteurs solaires

Peaufiner son implantation

Capteurs solaires sur toiture inclinéeLe rayonnement reçu par un capteur solaire varie considérablement selon son lieu d'implantation, son orientation, son inclinaison et la présence de masques 
éventuels. Des paramètres à bien intégrer dès la conception.

Pour réussir l'implantation des capteurs solaires sur une maison, il faut combiner le respect des contraintes d'exposition, nécessaires à une production énergétique suffisante, et les exigences de la composition architecturale. Les possibilités d'intégration et les critères à prendre en compte pour une adaptation efficace sont multiples.


Il faut d'abord intégrer l'impact visuel des capteurs. Votre installateur, ou votre architecte, vous conseillera sur les aménagements les mieux adaptés au caractère de votre maison, et à son environnement, en fonction de l'apparence des panneaux (position, forme, proportions, style.). D'une manière générale, il faut privilégier une certaine symétrie dans l'implantation, en respectant les contours du bâtiment et en les regroupant sur un seul champ. Par ailleurs, les concepteurs leur donnent de plus en plus souvent une fonction dans la construction.

 

Ils peuvent ainsi jouer un rôle de protection solaire, de couverture de verrière ou de véranda, de façade rideau, ou apparaissent discrètement dans les toitures comme fenêtres de toit. L'avantage d'une construction neuve est qu'elle peut intégrer, dès le départ, cette dimension esthétique. On privilégie alors en général une incorporation complète en toiture.

Les masques : une ombre au panneau

 

Deuxième critère majeur, le tandem inclinaison/orientation a une influence essentielle sur les performances énergétiques de l'installation. Ainsi, les capteurs solaires sont en général inclinés à 45 ° par rapport à l'horizontale.

 

Cependant, une pente différente joue peu sur leur efficacité et les critères esthétiques sont alors prépondérants. En revanche, si l'on s'écarte de l'orientation sud lorsque l'inclinaison des capteurs par rapport à l'horizontale est forte, la baisse de rendement est conséquente.


L'implantation des capteurs doit également éviter que les masques (des obstacles proches et/ou lointains tels que les montagnes ou les arbres.) ne projettent des ombres sur leur surface. Idéalement, les capteurs doivent être dégagés de toute ombre durant six heures par jour au moins et pendant toute l'année. La meilleure orientation est bien entendu plein sud mais le sud-est ou le sud-ouest conviennent aussi.

 

À SAVOIR

 

• Les capteurs intégrés à la toiture (à la fois capteur et couverture) bénéficient d'un double avis technique du CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) et d'une garantie décennale contractuelle pour ces deux fonctions.
• En cas d'intervention sur la toiture, l'installateur doit être couvert par une garantie décennale sur l'étanchéité.
• La déclaration de travaux n'est pas nécessaire pour installer des capteurs au sol.
• Avant toute décision d'implantation, il faut se renseigner au service urbanisme de votre mairie ou à la DDE (direction départementale de l'équipement) sur les conditions d'obtention d'une autorisation de construire et notamment sur le PLU (plan local d'urbanisme).

 

RÈGLE DE TOIT


Les capteurs doivent être posés à 50 centimètres minimum d'une arête de toiture.


   La pente et l’orientation

« L’implantation des capteurs dépend de leur utilisation (eau chaude sanitaire, chauffage) et de la région. Au nord de la Loire,

  Expert maison

la pente de 45 ° sera orientée au sud. Dans le Midi, on se contentera de 20°. Si la toiture n’est pas adéquate, on peut ajouter une construction en pignon pour créer une pente utilisable plein sud. Pour une famille de quatre personnes, il faut 4 m² de capteurs au minimum (200 litres d’eau chaude par jour). À partir de la cinquième, on ajoute 1 m² par personne. Le chauffage nécessite 12 m² de capteurs pour une maison de 60 m² au sol sur deux niveaux, à 25 m² pour une maison de 150 m² au sol sur deux niveaux. »

 

JEAN-FRANÇOIS ROUSSEAU / LIBRÉLEC

 

 
Capteurs solaires

Sur toiture inclinée

DESCRIPTION C'est l'implantation la plus commune. Il existe plusieurs types de toitures inclinées : à une pente, à pentes symétriques (inclinaisons identiques des deux pans de toit), asymétriques ou décalées (le haut du toit, près du faîtage, est incliné par exemple à 45 ° et le reste à 60 °). La pente doit être adaptée à l'utilisation et donc au rendement exigé du système (chauffage et/ou eau chaude sanitaire).

ATTENTION La production solaire sera optimisée par des toitures à pentes décalées ou asymétriques (il faut vérifier si les règlements d'urbanisme locaux permettent ce type de pentes).

Installation en façade

DESCRIPTION Deux solutions sont possibles, à choisir en fonction du projet architectural et énergétique.
- Capteurs inclinés grâce à un support métallique : ils ont parfois une seconde fonction (auvent, véranda, brise-soleil) ou se logent naturellement dans des décrochements de façade.
- Capteurs verticaux : ils prennent place sur la façade (en surimposition ou encastrement). Cette disposition convient particulièrement aux systèmes pour chauffage ou combinés. De plus, il limite les surchauffes estivales.

ATTENTION La forte présence, en façade, de ce type d'installation oblige à étudier très soigneusement son intégration esthétique.

En toiture-terrasse

DESCRIPTION Les capteurs sont inclinés et orientés pour une production énergétique optimale. Leur présence peut être dissimulée par un acrotère (bordure de la terrasse). S'il n'y a pas d'acrotère et que l'impact visuel est significatif, il faut que l'implantation respecte la symétrie et les lignes du bâtiment.

ATTENTION Il faut choisir soigneusement le système de fixation et, surtout, garantir l'étanchéité de la toiture-terrasse. Les capteurs doivent être placés à une distance minimum de 1,50 m de l'acrotère, pour des raisons de sécurité, mais aussi pour faciliter la maintenance.

Alignement au sol

DESCRIPTION C'est souvent la solution la moins onéreuse et qui permet de ne pas intervenir sur l'enveloppe du bâti. Les panneaux sont supportés par une structure éventuellement habillée ou carénée. Dans le cas d'un terrain pentu, un talus incliné et orienté de façon adéquate peut offrir une solution paysagère intéressante. Il faut repérer toutes les ombres que la végétation ou les bâtiments voisins sont susceptibles de porter sur les capteurs.

ATTENTION Si l'implantation est éloignée du bâti, il faut faire attention à la longueur de la canalisation (pour l'acheminement de l'énergie) et aux pertes associées, mais aussi aux conséquences sur les travaux d'entretien et de maintenance.
 
 

Effet de serre: ce phénomène naturel est ...

Qualisol: les installateurs Qualisol ...

Système Combiné: il produit une partie des ...

 
 

Salle d'eau

Climatisation  

Chauffage au bois  

 
 EAU CHAUDE SA...    Sommaire    SALLE D’EAU  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus