Recherche :   
Fotolia_3356891_S.jpg
  :: Accueil arrow Terrassement arrow Les arrivées d'eau et d'énergie :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
  
Terrassement

Les arrivées d'eau et d'énergie

Gaines plastiques rouges

Il est préférable que le raccordement de votre maison aux réseaux collectifs (eau, électricité, gaz) soit souterrain. L'étape terrassement est le moment d'y penser.

Sous le nom barbare de VRD (voirie et réseaux divers) se cachent les artères de votre construction. Il s'agit de ses différents réseaux d'alimentation en énergie (gaz, électricité), en fluides (eau potable) mais aussi d'évacuation de ses eaux usées.

Afin de pouvoir repérer les différentes canalisations lors des fouilles futures, un filet avertisseur en matière plastique d'une couleur spécifique à l'énergie ou au fluide transporté est déroulé au-dessus de chacune d'elles : rouge pour l'électricité, jaune pour le gaz, bleu pour l'eau, vert pour les télécoms et blanc pour les fibres optiques.

Ces canalisations sont généralement posées sur un lit de sable. Le raccordement aux réseaux téléphonique et électrique peut s'effectuer par un câble aérien, qui coûte moins cher, mais il est plus esthétique et plus pratique d'opter pour un câble souterrain, plus discret et moins encombrant.

 

Profiter du creusement des tranchées

Des tranchées vont être creusées, c'est donc le moment d'y placer tous vos réseaux, même si les branchements ne sont pas effectués tout de suite, cela évitera d'avoir à réaliser une seconde tranchée plus tard. Tous ces travaux de raccordements restent à votre charge sachant qu'en général la responsabilité du distributeur (syndicat des eaux, EDF.) s'arrête en limite de propriété. Le compteur électrique est placé au niveau de cette limite, dans un coffret fourni et installé par le client.

En ce qui concerne le réseau d'eau potable, le problème est différent : le compteur d'eau, fourni par le distributeur, est placé sous la responsabilité du client. Comme il est sensible au gel, il sera de préférence installer à l'abri, à l'intérieur de l'habitation. Cette précaution permet également de détecter instantanément toute fuite située après le compteur et, par conséquent, de ne pas vous voir facturer des pertes d'eau qui ne seraient pas de votre fait.

Se raccorder le plus tôt possible aux égouts

L'évacuation de l'eau est un problème essentiel à gérer et ce, dès le début des travaux. Il est en effet nécessaire d'être en mesure d'évacuer toutes les eaux, et notamment l'eau de pluie, afin de ne pas gêner l'évolution du chantier.

II faut donc penser à se raccorder à l'égout (ou à un fossé) le plus rapidement possible. Les propriétaires des terrains voisins situés en contrebas ne peuvent s'opposer à l'évacuation des eaux de pluie et de drainage, en revanche ils peuvent réclamer une participation aux frais engendrés par des travaux d'évacuation.

Le choix de la canalisation principale d'évacuation doit tenir compte de la pente (supérieure ou égale à 5 %), du débit maximum d'eau à évacuer, avec une marge de sécurité confortable, mais également des éventuels accidents de terrain. Elle peut être en béton ou en plastique (PVC ou polyéthylène). Celui-ci est plus facile à mettre en œuvre mais il coûte un peu plus cher et sa résistance à l'écrasement est moins bonne. Il faut enfin prévoir des regards qui permettront le contrôle et le nettoyage de vos canalisations.

 

Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?


  ASTUCE

 

Les canalisations doivent passer au minimum à 1,50 m des arbres pour les mettre hors d'atteinte des racines qui pourraient les détériorer.

 
DES REGLES PRECISES A RESPECTER

Les réseaux enterrés

La profondeur d'enfouissement des canalisations est réglementée. Elle dépend de la nature du fluide transporté et du lieu. Si la profondeur est insuffisante, il y a un risque de gel ou d'écrasement par des véhicules. L'espacement entre les réseaux est également réglementé.

Les eaux usées doivent passer entre 90 cm et 1,20 m sous terre.
Le réseau d'eau potable, entre 80 cm et 1 m.

Le réseau électrique, entre 50 et 85 cm sous terre et à une distance de 20 cm du réseau d'eau.

Le téléphone, entre 30 cm et 70 cm sous terre et à 30 cm du réseau électrique.
Le gaz sera isolé des autres réseaux en étant placé de l'autre côté de la tranchée à au moins 50 cm des eaux usées.

La dimension des gaines varie selon les besoins en énergie de la famille : nombre d'appareils sanitaire ou électrique, de lignes de courant faible.

 

La sécurité électrique

Si votre maison est située à plus de 30 m du coffret électrique en limite de propriété, il est nécessaire d'installer un second disjoncteur. Celui-ci constitue une sécurité supplémentaire au cas où, par exemple, l'emplacement du câble électrique qui relie la maison au réseau public serait oublié avec le temps et qu'un malheureux coup de pioche vienne détériorer le câble. En présence d'un disjoncteur entre la personne responsable du coup de pioche et le réseau public, seul un bon coup de jus serait à déplorer. Sans cette sécurité, les conséquences pourraient être beaucoup plus graves.

Bon à savoir Il est possible de demander des branchements provisoires d'électricité et d'eau, dits de chantier. Toutefois, un abonnement électrique de chantier reste assez onéreux par rapport à la consommation effective durant les premières phases du chantier. Préférez donc un groupe électrogène.

 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus