Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Sanitaires arrow L’eau chaude sanitaire :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
       
Sanitaires

L'eau chaude sanitaire

Robinet d’eau chaudeComment choisir son système de production d'eau chaude sanitaire ? En fonction de vos besoins, du confort recherché et du système de chauffage choisi.

Pour obtenir une bonne installation d'eau chaude sanitaire (ECS), il faut d'abord définir ses besoins. Vous pouvez estimer la consommation journalière du ménage en litres d'eau chaude sur la base du nombre de personnes multiplié par la consommation moyenne (35 à 60 litres ), soit sur la base des utilisations quotidiennes (bain: 90 L, douche : 35 L, lave-vaisselle : 20 L, lave-linge : 25 L, nettoyage et entretien : 65 L). Votre consommation définit les performances des équipements.


Quelle température d'eau ?

Autre critère de choix : la température de l'eau. Problème : d'un côté, il ne faut pas dépasser 50 °C pour éviter les brûlures (et aussi pour freiner l'entartrage qui progresse très vite à partir de 60-65 °C). Et de l'autre, il faut pouvoir monter la température à 60 °C pour éliminer certaines bactéries, dont les légionelles. Trois solutions : mettre en place des systèmes antibrûlure à chaque robinet (robinets thermostatiques bloqués à 38 °C), choisir un ballon à variation automatique de température et installer une vanne mitigeuse thermostatique après le ballon.

Dernier critère de choix : la cohérence avec votre système de chauffage. S'il est central, la chaudière produit-elle de l'eau chaude sanitaire ?

 

Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?


Réapprenez les plaisirs de l’eau
La robinetterie
Douche, baignoire et hydrothérapie
Les toilettes


 Trois solutions d'ECS

Accumulation

L'accumulation dans un ballon (intégré ou non à la chaudière) offre la meilleure solution pour les volumes d'eau importants. Le débit et la température sont constants lors de l'ouverture simultanée de plusieurs robinets. Le ballon permet aussi l'utilisation de mitigeurs thermostatiques.

Elle utilise tous les types d'énergie (solaire, électricité, gaz...). L'eau est chauffée, stockée et maintenue en température dans un réservoir calorifugé pour limiter les déperditions thermiques.

Trois solutions à votre disposition :

Les ballons de chaudière : d'une capacité de 50 à 250 L, ils sont incorporés à la chaudière.

Les ballons indépendants : ils offrent une capacité en eau chaude sanitaire variant de 15 à 300 Let peuvent compléter une installation existante.

Les capteurs solaires : uniquement pour l'eau chaude sanitaire ou utilisés également pour le chauffage, ils peuvent répondre à 60 ou 85 % des besoins selon les régions. Ils doivent donc être combinés avec d'autres systèmes de production d'eau chaude.

Inconvénient L'eau chaude disponible dépend de la taille du ballon et du temps de chauffage. Si vous avez trop puisé, vous vous doucherez à l'eau froide en attendant que le ballon reconstitue ses réserves d'eau chaude.

 

Semi, micro et mini-accumulation

Entre accumulation et instantanée, les constructeurs ont développé des solutions intermédiaires :

La semi-accumulation : la production instantanée est couplée à un ballon de stockage afin de disposer d'une réserve d'eau chaude lors d'utilisations importantes.

La mini-accumulation permet un stockage réel (restreint à 3, 4 ou 6 litres) avec une vraie zone tampon. L'eau est portée à la température requise avant d'être dirigée vers le mini-ballon. Ainsi, on obtient une température stable sans robinet thermostatique, en débit constant comme en débit variable, quelle que soit la quantité demandée. Et l'eau chaude, régénérée au fur et à mesure des besoins, est toujours disponible.

La micro-accumulation rend l'eau chaude disponible en permanence, grâce à une surface d'échange dans le micro-accumulateur, trois fois plus importante que celle dont dispose une chaudière classique.

Inconvénient Ces solutions onéreuses n'existent que combinées à des chaudières à énergie fossile (gaz ou pétrole).

 

Instantanée

Dans la production instantanée, la chaudière ou le chauffe-eau se mettent en action dès que l'ouverture sur le robinet en fait la demande. L'eau chaude est toujours disponible.

Inconvénient Le débit dépend de la puissance de l'installation : vous pouvez connaître l'inconfort de la douche écossaise, si plusieurs robinets sont ouverts en même temps. Pour la même raison, cette solution est incompatible avec des mitigeurs thermostatiques. Enfin, c'est une solution peu économique.

 
ASTUCE

À votre retour devacances, laissez couler l'eau quelques minutes avant de l'utiliser pour une meilleure hygiène.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus