Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Réseaux arrow Électricité, eaux et gaz :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
     
Reseaux

Électricité, eaux et gaz

Bruleur à gaz L'organisation interne des réseaux est une étape stratégique, à laquelle il convient d'avoir réfléchi en amont des travaux de raccordement et de construction.

Lorsque les menuiseries extérieures sont posées - la maison est alors hors d'air -, les travaux sur les réseaux peuvent commencer. À chaque énergie un réseau distinct, eaux, gaz et électricité ne pouvant cohabiter pour des questions de sécurité. L'électricité trouve place dans la gaine technique logement (GTL). On y trouve les compteurs et le tableau électriques. Ce local doit être facile d'accès, bien ventilé et à l'abri des rongeurs.

 

Créer des sous-tableaux électriques

Dans vos murs, les gaines électriques peuvent être très longues. Pour faciliter la distribution, il est possible de créer des sous-tableaux électriques reliés au tableau principal, regroupant les gaines d'un étage ou d'une zone. Il convient de bien réfléchir à ces détails, en prenant en compte la surface de la maison.

De même, on ne choisira pas au hasard l'emplacement des pièces d'eau (cuisine, salle de bain, buanderie mais aussi garage et chauffage central) afin de simplifier au maximum le réseau et de réduire les coûts. Il est par exemple plus judicieux de construire la salle de bain de l'étage au-dessus de celle du rez-de-chaussée.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?


Energies, télécommunications : La maison en connexion avec le monde
La domotique
Les appareillages électriques


 Ce qu'il faut prévoir

Gaz : les précautions à prendre

Si comme 38 % des foyers français vous souhaitez vous chauffer au gaz, prévoyez l'emplacement de la chaudière et de l'arrivée du gaz. Informez-vous auprès du gestionnaire de réseau de distribution de gaz et demandez un devis pour le raccordement de l'habitation. Un certificat de conformité de l'installation intérieure, fourni par l'installateur agré, est nécessaire pour la mise en service du réseau de gaz. Gardez en tête que le gaz est potentiellement dangereux. Pour vous prémunir des risques d'explosion et des émanations de monoxyde de carbone, prévoyez des ventilations hautes et basses autour des cuisinières et des chaudières à gaz. Le coupe-gaz doit être accessible et les raccordements doivent être étanches.
À savoir Le contrôle annuel de vos installations est obligatoire. L'installation de détecteurs de monoxyde de carbone est fortement conseillée.


Eau : des robinets d'arrêts

Le compteur et le robinet d'arrêt sont logés en limite de propriété souvent dans un regard. C'est là que débute réellement le réseau de distribution intérieur. Au sein de la maison, il comporte un autre robinet d'arrêt pour éviter de sortir. Par ailleurs, un robinet de puisage ou de purge permet de vider complètement les tuyaux lors d'une intervention en plomberie. La canalisation alimente ensuite tous les appareils sanitaires et le chauffe-eau. Il faut installer des robinets d'arrêt avant le branchement des appareils afin de pouvoir intervenir sans coupure générale de l'eau.

À savoir Parfois, le réseau d'évacuation des eaux usées de la maison ne peut pas être raccordé au tout-à-l'égout. Dans ce cas, vous devez installer une fosse septique. Aujourd'hui on choisit plus volontiers une fosse toutes-eaux qui peut recevoir toutes les eaux usées sans purification préalable. Tout-à-l'égout ou fosse septique, il faut prévoir des tours de ventilation des canalisations.


L'aspiration centralisée

De plus en plus à la mode, l'aspiration centralisée est le summum du confort. Une grande centrale d'aspiration est installée dans le garage ou la buanderie. Par un réseau de tuyaux intégré dans les murs, elle est reliée d'une part à l'extérieur, d'autre part à des prises situées un peu partout dans la maison. À l'heure du ménage, il suffit de brancher à cette prise un flexible, qu'on utilise comme un aspirateur. L'air et la poussière sont directement rejetés à l'extérieur.

AVANTAGE Cette technologie est moins bruyante, pour une aspiration cinq fois plus puissante. Elle est surtout plus hygiénique et idéale pour les personnes allergiques ou asthmatiques. De plus, elle élimine la manipulation et le transport de l'aspirateur, dans les escaliers en particulier. La centrale se nettoie deux fois par an.

À savoir Une prise peut desservir une surface de 80 m². Le coût d'installation d'une aspiration centralisée varie de 1 000 à 3 000 euros.

 
ASTUCE

Attention ! Être raccordé au réseau d'eau potable ne constitue pas un droit absolu. Renseignez-vous donc auprès de votre commune avant l'achat du terrain.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus