Recherche :   
Fotolia_3157943_S.jpg
  :: Accueil arrow Réseaux arrow Les appareillages électriques :: :: jeudi 9 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
     
Reseaux

Les appareillages électriques

Electricien travaillant sur tableau électrique

Une installation électrique répond à des critères de sécurité très précis indiquant, par exemple, le nombre d'appareils par circuits. Ces exigences sont précisées dans la norme NF C 15-100.

Environ 2 300 personnes sont victimes d'un accident dû à l'électricité chaque année. Le but de la norme NF C 15-100 est d'optimiser la protection du réseau électrique de votre logement. Elle fixe par exemple le calibrage des fusibles ou des disjoncteurs selon les circuits qu'ils protègent. Dans certaines régions, elle impose la présence d'un parafoudre sur le toit. En outre, elle fixe les caractéristiques et les dimensions de la GTL (gaine technique de logement).

 

Des commandes intelligentes

Vous devrez réserver au moins un circuit de votre installation électrique au système de cuisson (cuisinière ou plaques). Trois autres circuits doivent être dédiés aux autres gros appareils : lave-vaisselle, réfrigérateur, congélateur, lave-linge, etc. Si le logement dépasse 35 m², deux circuits d'éclairage sont nécessaires. Une attestation de conformité à la norme NF C 15-100, délivrée par le Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité (Consuel), est indispensable pour mettre votre maison sous tension.

Le confort électrique s'améliore au gré des évolutions technologiques. Interrupteurs intelligents, à infrarouge, à commande radio, automatiques, variateurs, etc. La gamme des commandes s'élargit. Régulation, programmation et enfin domotique (voir « La domotique ») apporte des services de plus en plus nombreux. Le courant devient porteur d'information. Il s'interconnecte avec les réseaux informatique et de communication qui pilote les fonctions de la maison.

 

La technique se fond dans le décor

Dernière évolution : l'appareillage électrique se fond désormais dans le décor. Fini les interrupteurs et les prises blanches ou beige. Plusieurs industriels proposent des appareillages électriques décoratifs, à coordonner avec votre intérieur. Tous les types d'appareils en bénéficient. Vous trouverez ainsi des socles de prise électriques, télévision ou télécoms, des interrupteurs, des commandes de volets roulants et des variateurs. Tous les styles sont permis : entre le plastique coloré, uni ou à motifs, le bois, le cuir, le métal, le verre ou la porcelaine, vous aurez l'embarras du choix, et de quoi personnaliser votre installation.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?


Energies, télécommunications : La maison en connexion avec le monde
Electricité, eaux et gaz
La domotique

Cuisine Lorient
Cuisine Quimper


 Trois points sensibles

La protection des circuits

Votre installation électrique doit être reliée à la terre et comporter au moins un dispositif différentiel de 30 mA. Vous pouvez choisir d'installer un disjoncteur différentiel, qui protège à la fois l'installation du court-circuit et l'utilisateur de l'électrocution.

La norme impose des disjoncteurs différentiels de classe A pour protéger les circuits des gros appareils. Choisir de protéger tous les circuits avec des disjoncteurs différentiels peut coûter cher. On leur préférera des fusibles ou un disjoncteur magnétothermique.

À savoir Les fusibles sont interdits en protection de prises de 16 A avec conducteur de 2,5 mm², du circuit de ventilation mécanique contrôlée (VMC), ou de planchers chauffants.

 

Les commandes électriques

La norme NF C 15-100 vous impose de placer toutes les commandes électriques (interrupteurs ou variateurs pour l'éclairage, mais aussi pour la domotique) à une hauteur minimum du sol de 0,90 m et maximum de 1,30 m. Elles doivent être accessibles aux personnes handicapées. Lorsqu'elles sont placées à l'extérieur, elles doivent être repérées par un voyant lumineux. Il faut installer au moins une commande d'éclairage à l'entrée d'une pièce et une autre à l'intérieur si cette pièce est grande.

Des interrupteurs doivent être placés aux deux bouts d'un couloir, ainsi qu'en haut et en bas d'un escalier.

À savoir Chaque pièce, entrée comprise, doit disposer d'au moins un point d'éclairage au plafond.

 

Les prises

Le nombre et l'emplacement des prises dans chaque pièce sont très précis. Dans le séjour, installez au moins cinq socles, en respectant le ratio d'une prise pour 4 m². On doit compter au moins six socles dans la cuisine, dont quatre au-dessus du plan de travail, à plus de 15 cm de l'évier. De même, dans la salle de bain, les prises sont à plus de 60 cm des sources d'eau. La norme NF C 15-100 impose également d'installer au moins trois socles par chambre, un par couloir, un dans chaque autre pièce de plus de 4 m². Les socles doivent obligatoirement être encastrés, et situés au plus à 1,30 m du sol.

À savoir Une prise électrique doit être placée à proximité de chaque prise communication (télévision ou téléphone).

 
 
ASTUCE

Préférez un disjoncteur à des fusibles. Il est plus cher mais plus simple à utiliser car il n'a pas besoin d'être changé en cas de court-circuit.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus