Recherche :   
Fotolia_3356891_S.jpg
  :: Accueil arrow Menuiserie arrow Les fenêtres :: :: samedi 22 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    
Menuiserie

Les fenêtres

Profilé d’une fenêtre moderne en PVC

À double ou triple vitrage, les fenêtres bénéficient d'innovations technologiques pour participer à l'isolation thermique et acoustique de l'habitat.

La réglementation thermique a sonné le glas du simple vitrage. Désormais, toutes les fenêtres doivent être au moins en double vitrage, c'est-à-dire comporter au moins deux parois de verre espacées d'une lame d'air ou de gaz.

En fonction du verre et du gaz (air, argon ou krypton), la performance thermique de la fenêtre double vitrage, peut être plus ou moins forte. Quoi qu'il en soit, cette performance reste moyenne (le double vitrage atteint à peine les exigences de la basse consommation), mais l'apport de lumière et de chaleur est maintenu. Enfin, le poids de la fenêtre et son prix restent raisonnables. Avec sa paroi vitrée et son espace supplémentaire, le triple vitrage, lui, affiche des performances thermiques exceptionnelles (meilleures que les exigences de la basse consommation), mais il filtre également - donc restreint - les apports solaires, estiment ses détracteurs. Enfin, son poids physique et financier est conséquent. Solution intermédiaire : le vitrage à isolation thermique renforcée (VIR). Une fine couche transparente faiblement émissive composée d'oxydes métalliques est déposée sur l'une des faces intérieures du double vitrage. Cette couche peut également filtrer les apports solaires. Les VIR sont deux à trois fois plus isolants qu'un double vitrage traditionnel pour un poids équivalent.


Le VIR : deux fois plus isolant

Mais, le vitrage n'est qu'un élément - certes essentiel - parmi d'autres de ce produit fini qu'est une fenêtre. Elle comprend également un profilé en aluminium, en PVC, en bois ou mixte, un mécanisme de fermeture, des joints, du mastic, des rupteurs de pont thermique, un traitement de surface, etc. Chacun de ses éléments participe à la bonne isolation thermique ou acoustique de la fenêtre. Ainsi, les huisseries métalliques, par nature conductrices d'énergie, doivent être équipées de systèmes capables de rompre les ponts thermiques entre intérieur et extérieur. De même, l'aluminium, dont les qualités esthétiques sont incomparables, doit bénéficier de rupteurs de ponts thermiques pour atteindre les qualités isolantes du PVC ou du bois.

Et n'oublions pas les volets extérieurs (préférables aux volets intérieurs) qui maintiennent la chaleur intérieure en hiver et la fraîcheur en été. D'ailleurs, la réglementation thermique intègre les volets dans le calcul de la performance d'une fenêtre.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?


Comptez avec l’apport solaire
Les baies vitrées
La protection solaire
La porte d’entrée
La porte de garage
Les escaliers


 TROIS MATÉRIAUX, TROIS ESTHÉTIQUES


Fenêtres en bois : matériau noble et isolant

Sans conteste, le bois est le matériau de menuiserie par excellence. Pour l'extérieur, le bois est particulièrement résistant et d'une bonne longévité, du moins dans les régions qui ne sont pas côtières. L'entretien s'avère relativement facile. Une couche de peinture, de vernis ou de lasure suffit au minimum tous les trois ans. Le bois est également un bon isolant, notamment thermique, réduisant les ponts avec l'extérieur. Les essences des éléments issus de l'industrie sont parfois d'origine exotique. Pour limiter votre impact environnemental en la matière, vous pouvez vous en remettre à un des labels FSC ou PEFC assurant d'une bonne gestion des forêts.


Fenêtres en aluminium : moderne et résistant

Recherchées pour leur grande résistance, les structures en aluminium sont essentiellement destinées à l'armature des baies vitrées, des portes coulissantes et fenêtres. Comme pour le bois et le PVC, des volets en aluminium existent sur le marché. Outre sa résistance, l'avantage de l'alu tient dans l'entretien minimum qu'il nécessite, le confort thermique qu'il permet, dès lors que des ruptures de ponts sont présentes. L'alu permet également des profilés originaux et des couleurs particulièrement adaptées pour les constructions au design moderne. Pour ceux pour qui le tout aluminium reste effrayant, il est possible de trouver des éléments alliant bois et métal.


Fenêtres en PVC : simple, économi-que et facile d'entretien

Si les armatures PVC marquent les rayures, celles-ci restent tout de même particulièrement résistantes, tant et si bien que l'entretien qu'elles nécessitent s'avère quasiment nul. Un coup d'éponge pour en chasser les saletés suffit. L'autre avantage du PVC réside dans ses bonnes qualités thermiques et acoustiques, le tout pour un prix compétitif. Pour ceux qui n'affectionnent pas le PVC blanc régulièrement employé, il existe des coloris imitant plusieurs essences de bois, ou plus simplement peintes. Enfin, les fenêtres PVC permettent également une variété d'ouvertures, notamment dites oscillobattantes.

 


 ASTUCE


Ces labels vous aideront dans votre choix : NF CSTBAT (général), Acotherm (thermique et acoustique),Cekal (vitrage), Qualicoat (thermolaquage de l'aluminium), QualiMarine (thermolaquages résistants aux agressions).


 
VOTRE SÉCURITÉ EN SIX POINTS

• Un système antidégondage.

• Une poignée à clé.

• Plusieurs points de fermeture.

• Un vitrage feuilleté de sécuritéou un double vitrage retardateur d'effraction pour décourager l'agresseur.

• Un volet roulant intégré.

• Un dispositif de verrouillage automatique qui assure le blocage du tablier en cas de relèvement manuel.

 

À noter : le label A2P, reconnu par les assurances, est un certificat délivré par le CNPP (Conseil national de prévention et protection). Il distingue les matériels de protection qui garantissent une sécurité renforcée. Trois niveaux de résistance existent : R1, R2 et R3.

 

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus