Recherche :   
Fotolia_4926905_S.jpg
  :: Accueil arrow Finitions arrow Les peintures :: :: samedi 22 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
          
Finitions

Les peintures

Mur peint en ocre

Laquée ou mate, la peinture s'adapte à toutes les envies notamment de coloris. Un grand éventail de choix que les peintures à effet élargissent encore.

Traditionnelles, les peintures à l'huile mélangées à des résines synthétiques comme l'alkyde (polyester) donnent la classique peinture glycérophtalique. À base d'huiles végétales pures, elles contiennent une certaine quantité de solvants qui peuvent être nocives pour l'environnement. Caractérisées par une odeur tenace et désagréable, elles ont cependant des qualités, notamment leur résistance à l'humidité et leur effet tendu.

Plus récentes, les peintures acryliques utilisent un liant à base de résine synthétique, mise en suspension dans l'eau. Elles contiennent peu de solvants et dégagent peu de COV (composés organiques volatils).

Autres avantages : elles sont sans odeur, sèchent rapidement, ne jaunissent pas et sont faciles à appliquer. Les nouvelles technologies ont aussi donné naissance aux peintures alkyde émulsion auxquelles on prédit un grand avenir, car elles proposent des résines innovantes qui allient toutes les qualités des peintures glycéro à celles des peintures acryliques.


Pigment et résine

Une peinture murale se compose de plusieurs éléments de base : le liant, le solvant qui permet de liquéfier le liant et le pigment colorant. Selon le type de peinture, sont ajoutés des additifs : des « charges » (talc, marbre, silice.) qui donnent une texture à la peinture, des solvants supplémentaires, des siccatifs qui facilitent le durcissement des huiles ou des plastifiants qui améliorent la souplesse du revêtement. Ces additifs donnent les textures mates, brillantes ou satinées. Ils diminuent le temps de séchage, augmentent le pouvoir couvrant. L'aspect dépend également du rapport entre les pigments et les résines. Une peinture brillante contient autant de résines que de pigments. Avec plus de pigment, le rendu devient mat. Les effets sont obtenus par le mode d'application mais également par des formulations qui facilitent une mise en œuvre parfois délicate.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

DÉCORATION : LES COULEURS DONNENT LE TON
LES SOLS DURS
LES SOLS SOUPLES
LES SOLS COULÉS
LES PAPIERS PEINTS
LES PAREMENTS D’INTÉRIEUR


Attention COV

Les peintures solvantées intègrent des composés organiques volatils (COV) qui accentuent la présence d'ozone dans l'atmosphère et peuvent nuire à la santé, en provoquant des cancers par exemple.

 
 Faites de l'effet

La peinture à l'éponge

Le principe : On recouvre une couche de peinture unie par une autre soit dans un ton contrasté pour une finition marbrée, soit dans le même ton pour une douceur nuancée.

La technique : On procède à l'aide d'une éponge naturelle (ou un chiffon non pelucheux) et de peinture acrylique mate ou satinée. Quand la couche de fond est sèche, on tapote le mur avec l'éponge imbibée de peinture, par touches successives, en commençant par le haut en faisant varier l'application des dessins de l'éponge.

Remarque Évitez les couleurs fortement contrastées !

 

Le glacis au torchon

Le principe : L'effet est obtenu par l'essuyage du glacis en exerçant une faible pression avec des mouvements croisés afin de créer un effet de couleur régulier. Comme pour la technique de l'éponge, la différence de teinte entre le glacis et la couche de fond offre soit un effet de camaïeu soit un fort contraste.

La technique : On applique une peinture de dispersion en base, puis on applique un glacis. L'idée est de travailler vite avant que le glacis ne sèche. On essuie le mur avec un chiffon entortillé en boudin plat. La peinture est alors absorbée et redistribuée sur le mur.

Remarque En recouvrant le mur d'une fine couche colorée, le glacis avive les couleurs, sans masquer le fond.


Le tadelakt

Le principe : Le tadelakt fait parti des enduits fins de chaux. Il est apprécié pour son aspect décoratif et pratique, mais aussi parce qu'il rend les surfaces étanches. Il est idéal pour les salles d'eau (cuisines, salles de bains, toilettes.).

La technique : Sur un support impeccable, le tadelakt est réalisé avec de la chaux marocaine en un seul passage, puis il est poli avec un galet ou un couteau. L'aspect brillant est obtenu par l'incorporation de savon noir et d'œufs sur l'enduit fini. Un travail de professionnel. Mais ils existent des enduits simples de pose imitant le tadelakt.

Remarque Il faut recouvrir le moindre éclat de tadelakt pour préserver son étanchéité

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus