Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Finitions arrow Décoration : les couleurs donnent le ton :: :: samedi 22 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
          
Finitions

Décoration : les couleurs donnent le ton

Nuancier

Décorer les murs et les sols est la prochaine étape dans la réalisation de votre projet. Papier peint vert ou peinture rouge ?

Parquet clair ou carrelage foncé ? Comment mettre en valeur les volumes devos pièces ? Quelle(s)

ambiance(s)souhaitez-vous y créer ? Vous devez visualiser votre intérieur dans sa globalité avant de choisir.

 

Les couleurs ont un impact sur l'humeur, l'état de concentration, voire même sur l'appétit ! Ne vous ruez donc pas sur les pinceaux. Vous pourriez vite regretter ce jaune poussin dans la salle de bain, qui vous donne un air malade face au miroir.


Où mettre du bleu ?

Le bleu est souvent choisi pour la salle de bain, car il évoque la propreté et parce qu'il a un pouvoir relaxant. Les bleus foncés, en particulier. Ils sont d'ailleurs idéaux pour une chambre. En revanche, pour une pièce à vivre, préférez les tons assez clairs. Procurant une sensation de sécurité et de confiance, ils conviennent aux lieux d'échange et de sociabilité. Discrets, ils favorisent aussi la créativité, et trouveront très bien leur place dans un bureau.


Du vert ?

C'est peut-être la couleur qui s'utilise le plus en décoration : le vert. Symbole de nature, de vie, il apaise, réconforte, stabilise. Il aiderait même à l'équilibre de la respiration et de la circulation sanguine. Il peut décorer n'importe quelle pièce de la maison : teintes foncées (olive, sapin) dans les chambres pour le calme, teintes lumineuses (jade, vert d'eau) dans les sanitaires pour la fraîcheur, teintes acidulées (pomme, citron vert) dans le bureau, pour l'énergie.

 

Du violet ?

Quant au mystique violet, il s'est fait une place de choix dans les palettes des décorateurs. Dans ses teintes les plus foncées, il évoque la méditation, la créativité. Idéal donc pour un atelier d'artiste ou un bureau. Son côté sensuel et intense est aussi apprécié dans une chambre, mais sans excès car il peut susciter des débordements d'émotions.


Du rouge ?

Couleur énergique par excellence, le rouge se manie avec parcimonie. Dans les pièces à vivre, insérez-le par touches, dans des tons orangés. Dans les teintes foncées, il ajoute de la sensualité à une chambre. Évitez un décor totalement rouge dans la chambre ou le bureau : à haute dose il irrite et empêche de se concentrer. Un rouge vif apportera une touche de gourmandise à la cuisine et un air accueillant à l'entrée.


Du jaune ?

Le jaune apporte une touche lumineuse, joyeuse et conviviale. Il réchauffe l'atmosphère d'une pièce à vivre ou éclaire une zone trop sombre. Mais il favorise aussi l'intellect et stimule le sens de l'organisation. On peut donc l'utiliser dans un bureau, un lieu d'étude, voire une buanderie. Attention cependant à le marier avec une couleur rassurante, comme le bleu.


De l'orange ?

L'orange combine le caractère joyeux et lumineux du rouge et du jaune. Il favorise l'estime de soi et stimule l'expression. L'orange vif dans la cuisine ouvre l'appétit. Les tons tendres : pêche ou ambre rétablissent l'énergie nerveuse. Idéal pour une chambre, mais à éviter dans la salle de bain, où il vous donnera trop bonne mine devant le miroir !


Comment marier les teintes ?

Le côté rassurant et doux du rose plaira toujours aux petites filles, mais son côté floral et romantique se marie à toute chambre. Les bruns et les gris tendres, très tendance, seront mis en valeur par un vert clair, un turquoise ou un rose. Limitez l'utilisation du noir à une décoration baroque, car il peut vite donner une sensation d'étouffement. Le blanc est bien sûr recommandé aux petites pièces, mais toujours combiné à une autre couleur. Dans l'absolu, combiner une teinte chaude et une teinte froide est une valeur sûre.

Les couleurs jouent aussi sur la perception des volumes (lire ci-dessus). Une couleur foncée au plafond réduit ainsi la hauteur des murs. Une teinte chaude sur les murs rehausse le plafond. Pour allonger une pièce, appliquez une couleur froide et claire sur les murs longs, et une teinte chaude et foncée sur les murs courts.


Quels accessoires prévoir ?

La décoration est une des parties les plus agréables de l'aménagement. Mais ne vous précipitez pas. On peut facilement changer d'envies quant à la couleur des murs ou au style du salon. Une même pièce peut par ailleurs changer d'attribution au fil du temps. Choisissez donc le plus possible des accessoires universels. Préférez par exemple une barre de rideaux qui s'adapte à différents systèmes de fixation (anneaux, pattes.). Cela vous évitera de changer toute la barre, et d'engager des frais, lorsque vous voudrez changer de rideaux. De la même façon, mûrissez bien le choix de l'emplacement des étagères à fixer au mur : si les trous sont faciles à camoufler sur un mur blanc, ils le sont moins sur un papier peint tout neuf !


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

LES SOLS DURS
LES SOLS SOUPLES
LES SOLS COULÉS
LES PEINTURES
LES PAPIERS PEINTS
LES PAREMENTS D’INTÉRIEUR


Papiers peints, à chacun son label

En France les industriels du papier peint pensaient pouvoir compter sur la matière naturelle qu'est le papier. Ils n'ont jamais pensé mettre en avant l'absence de COV dans leur colle à base d'amidon de pomme de terre ou de cellulose de bois. Les marques anglaises jouent à fond la carte de l'écolo-marketing. Elles précisent qu'elles utilisent des pâtes à papier certifiées PEFC ou FSC et emploient des encres à l'eau. Elles soignent aussi le packaging et bannissent les films d'emballage et les étiquettes en matière synthétique. Du côté allemand, les fabricants se réfèrent à la norme RAL. À son volet qualité s'ajoute un volet environnemental qui impose de disposer d'un des deux labels environnementaux, Blaue Engel ou Euro-blume.

 

IGI mark, une somme de certifications européennes

Avec IGI Quality Mark, l'association des industriels européens des revêtements muraux assure un niveau de qualité minimal des produits que ses adhérents proposent. Tous les types de revêtements (papier, textile, non tissé, vinyle, de surface ou de sous-couche) répondent aux mêmes exigences.En fait, IGI Mark demande à ses membres de répondre aux quatre certifications européennes suivantes : EN 233, EN 234, EN 259-1, EN 266. En outre, IGI Mark vérifie chaque année que l'industriel applique bien la normalisation. Le label lui est accordé pour un an.


Écolabel européen : des produits garantis durables

L'écolabel européen est apposé sur les produits satisfaisant une série d'exigences environnementales et techniques. Pour les peintures et les vernis d'intérieur, les normes lors de la production, l'application et la durée de vie (la « consommation ») sont précises. Les industriels doivent limiter l'utilisation de substances dangereuses pour l'environnement, diminuer les rejets polluants atmosphériques et la production de déchets dangereux. La législation européenne vise aussi à abaisser le taux d'émanation de COV (composés organiques volatils). Les fabricants ont donc diminué la part des solvants dans leur formulation (moins de 30 g/l) et s'interdisent le recours à certains métaux lourds. L'écolabel édicte aussi des critères de performance : adhérence, résistance au frottement, pouvoir masquant, etc. Paradoxalement, les matériaux les plus naturels ne peuvent pas toujours se prévaloir du label européen. Utilisant des techniques particulières, à base de chaux notamment, ils ne répondent pas forcément aux critères techniques (pouvoir couvrant par exemple) qui ont été imposés par les industriels des peintures acryliques. Elles sont pourtant totalement sans COV.

 
Jouer sur les volumes grâce aux teintes

Claires pour agrandir l'espace

• Sur les murs et le sol : on applique des tons clairs, du bleu pâle au gris, en passant par les divers blancs cassés ou les tons naturels qui donnent une impression d'espace et qui créent une atmosphère de fraîcheur lumineuse. L'effet est accentué avec une couleur froide, comme le bleu, le vert ou le violet.Pour élargir le volume d'une pièce étroite, on peint le mur du fond d'une couleur forte.Pour réduire une pièce trop longue, on applique une couleur foncée et chaude sur les murs les plus courts et une couleur froide et claire sur les murs les plus longs.

• Le plafond : un plafond très clair accentue la hauteur de la pièce. Si le plafond est bas et que vous souhaitez donner du volume, le sol doit être d'une teinte moyenne ou claire et le plafond (peinture mate) plus clair que les murs : on a ainsi l'impression qu'il recule, créant la sensation que les murs sont plus hauts. Autre possibilité : les rayures verticales qui donnent de la hauteur aux murs.

• Les couloirs : dans un couloir long et étroit, peignez le mur du fond avec une couleur plus sombre que celle des murs pour « l'élargir ».
Attention Une finition brillante crée un effet de perspective qui accentue l'effet d'étroitesse et de profondeur.

 

Foncées pour le réduire

• Sur les murs et le sol : on utilise des couleurs foncées qui absorbent la lumière, réduisent les volumes avec pour conséquence de rendre la pièce plus intime et enveloppante. Cet effet est accentué avec une couleur chaude, telle que le rouge, le jaune et l'orangé. Le sol doit toujours être d'une teinte plus foncée que les murs.

• Le plafond : pour abaisser un plafond trop haut, on le peint dans une nuance de deux ou trois tons plus foncés que celle des murs ou bien on applique sur la partie haute des murs la même couleur que celle du plafond : l'illusion sera parfaite ! Si le plafond est franchement trop haut, on peut tenter le contraire : plafond et retombées en teintes claires, murs soutenus et sols moyens. Des rayures horizontales diminuent aussi l'impression de hauteur. En utilisant le même ton foncé pour votre plafond et vos moulures, vous aurez aussi la sensation d'un plafond plus bas.

Attention Les taches de couleurs différentes produisent une impression de mouvement et d'énergie. Un effet dont il ne faut pas abuser dans les pièces où l'on est censé se détendre.

 
 
COV : composés organiques volatils, constitués de carbone et d'hydrogène...
FSC et PEFC : les labels FSC (Forest Stewardship Council)...
Chromothérapie : médecine naturelle par les couleurs...
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus