Recherche :   
Fotolia_3356891_S.jpg
  :: Accueil arrow Extérieurs arrow jardin :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
           
Extérieurs

La dernière pièce de la maison

Jardin à l’anglaiseVous auriez tort de penser qu'on ne profite des extérieurs qu'en été. C'est la première chose que l'on voit en arrivant chez soi ! Soignez-les, quelle que soit leur taille. Vous pourrez y aménager des espaces dédiés à chacun et à différentes activités.

Très tôt dans votre projet, la question de l'aménagement général des espaces extérieurs se posera. Vous devrez décider rapidement de l'emplacement des chemins et des allées, de la taille de la terrasse, de la place accordée aux plantations, etc. De même, l'implantation d'une piscine ne s'improvise pas : s'il s'agit d'une piscine enterrée, les entrepreneurs devront veiller à ne pas tomber sur des canalisations en creusant ! Le raccordement du jardin au réseau électrique de votre propriété doit aussi être réfléchi en amont, au moment du raccordement global du terrain. Enfin, choisir l'emplacement de l'abri de jardin et des différents éclairages permettra d'enterrer une bonne fois pour toutes les câbles électriques.

Même si le terrain est petit, vous pouvez donner une impression d'espace à votre jardin. Réfléchissez aux différentes fonctions que vous souhaitez donner à votre extérieur : souhaitez-vous une terrasse ouverte, couverte, fermée ? Un coin cuisine ? Une aire de jeux pour les enfants ? Un potager ? Un bassin d'eau ? Découpez ensuite intelligemment l'espace.


Définir les espaces

Il s'agira ensuite de dessiner les grandes lignes du jardin, en particulier les différents accès à la maison : une allée piétonne jusqu'à la porte principale ou à l'entrée de service, un chemin balisé vers le garage, un sentier vers l'abri de jardin ou le potager, etc. N'oubliez pas de prévoir une zone pour que les voitures puissent faire demi-tour si le chemin vers le garage est long.

Les allées vous permettront non seulement de découper votre espace extérieur, mais surtout de dégager un espace à vivre et de rendre plus propre l'accès à la maison. Le choix du revêtement final de ces chemins dépendra de leur fonction et du style que vous souhaitez donner à votre jardin. Pour les allées carrossables, il existe plusieurs alternatives aux gravillons bruyants et salissants : dalles en béton gravillonné (20 euros/m²), pressé, coloré ou drainant, macadam, pavés ajourés, etc.

Pour un chemin piéton, vous pourrez préférer une matière plus esthétique, comme les pavés anciens, les galets (15 euros les 25 kg), le gravier ou le sable (moins de 10 euros les 25 kg), les copeaux de bois ou les pierres naturelles (10 à 70 euros/m²). Vous pouvez également choisir de l'assortir avec le sol de la terrasse : carrelage, bois, dalles de ciment, marbre ou granit, béton décoratif.


L'indispensable jardin fleuri

Un jardin sans verdure n'est plus qu'un tas de terre ! Même si vous n'avez pas la main verte, vous pouvez faire appel à un jardinier paysagiste qui saura adapter au mieux votre jardin à vos envies. Si vous préférez le vrai gazon aux dalles de gazon artificiel, ne négligez pas le système d'arrosage. Quelques massifs de fleurs ou une haie végétale égaieront l'ensemble. Choisissez les arbres et les arbustes en fonction de leur place (attention à ne créer trop d'ombre au-dessus du potager ou de la terrasse), de leur taille, de leur couleur et de leur aspect à l'âge adulte (ils peuvent aussi bien vous cacher du voisin qu'occulter une jolie vue), de la nature du sol et de l'ensoleillement de la région, etc.

Les arbres fruitiers et le potager enchanteront les petits et les grands. Ils nécessitent un entretien consciencieux. Prévoyez la construction d'un abri de jardin, qui pourra être relié aux réseaux électrique et d'eau. Il vous servira à protéger le mobilier, les jeux des enfants, les outils, etc. De nombreux modèles en bois (souvent du pin ou du sapin), métal (bon marché mais fragile) ou PVC (bon isolant et facile à entretenir) se présentent en kits prêts à monter, de 300 à plus de 10 000 euros selon la surface. Attention, la construction de votre abri peut-être soumis à permis de construire. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Enfin, n'oubliez pas que l'eau est une ressource précieuse. Utilisez-la avec parcimonie et privilégiez la récupération d'eau de pluie pour l'arrosage.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

LA TERRASSE
CLÔTURES ET PORTAILS
ÉCLAIRAGE


 Les plaisirs de l'Eau

La piscine

Elle fera la joie des petits comme des grands. Si vous optez pour une piscine enterrée, vous devrez choisir prudemment son emplacement et prévoir une arrivée d'eau enterrée. En bois, en résine ou en acier, les piscines extérieures sont plus abordables et nécessitent moins de travaux. Dans tous les cas, ne négligez ni la sécurité (clôture ou alarme), ni le système de filtration de l'eau.

Le prix À partir de 7 000 euros.

Le plus Pour être à la pointe de la mode, laissez vous tenter par une piscine écologique, qui allie esthétique et respect de l'environnement. Constituée de deux bassins reliés entre eux, elle permet d'éviter toute utilisation de produits chimiques. Le bassin d'épuration contient des plantes qui filtrent naturellement l'eau de baignade, contenue dans le bassin de nage. Leur prix est parfois dissuasif (environ 40 000 euros pour un bassin de nage de 24 m²).

 

Les points d'eau décoratifs

Une fontaine en pierre ou en métal apportera une touche romantique au jardin. Murale, elle sert à embellir une arrivée d'eau. N'oubliez pas que la fontaine doit être reliée à l'électricité pour fonctionner. Préférez un circuit fermé, plus écologique et économique, car il réutilise toujours la même eau. Attention : les fontaines sont plus ou moins bruyantes ! À défaut d'être fonctionnel, un puits en pierre ou une pompe à eau ancienne donnera un air rétro à votre jardin.

Le prix Une fontaine en pierre ou en métal coûte entre 50 et 1 000 euros hors pose, un puits en pierre est accessible à partir de 300 euros hors pose. Pour une pompe à eau ancienne, comptez 150 euros.

Le plus Si vous préférez installer un bassin avec plantes et poissons, optez pour un bassin prémoulé (300 euros pour 1 m3), qu'il suffit d'enterrer et d'alimenter en eau. Un bassin style étang, plus naturel, n'est pas forcément plus coûteux (1 000 euros pour 5 m3) mais nécessite l'intervention d'un professionnel.

 

Le système d'arrosage

Puisque vous construisez votre maison, préférez l'installation d'un arrosage enterré. Très facile à entretenir, il s'adapte à la délicatesse des zones à arroser. Bien qu'il soit onéreux, il permet d'utiliser la quantité exacte d'eau nécessaire, et évite ainsi tout gaspillage. Renseignez-vous auprès d'un professionnel pour vérifier que le débit d'eau est suffisant pour un tel système. L'arrosage de surface est plus simple et plus abordable, mais moins esthétique. Vous devrez surtout l'installer à chaque arrosage, et gare aux tuyaux, vrai danger pour les enfants qui jouent dans le jardin ! Quant au goutte-à-goutte, très précis, réservez-le à de petites surfaces : potager, fleurs, etc.

Le prix Il dépend de la forme du jardin, mais il faut compter, pour l'arrosage enterré, environ 1 500 euros pour une surface de 1 000 m².

Le plus Ce système est le plus souvent programmable et peut se déclencher automatiquement.

 

Pourquoi pas un paysagiste ?

Tout le monde n'a pas la main verte ou les compétences pour concevoir un jardin. Un paysagiste (ou plus simplement un jardinier) peut créer pour vous le jardin de vos rêves. Bien sûr, il faut que la construction vous ait laissé un budget suffisant, mais l'intervention d'un professionnel du jardin n'est pas d'un coût excessif. Il organisera l'espace en fonction de votre style de vie. Il choisira des plantes adaptées au terrain, à son ensoleillement et, point important, à votre disponibilité pour entretenir vos plantations.

Attention toutefois à choisir la bonne personne. La profession de paysagiste n'est en effet pas réglementée. Nombre d'entreprises se revendiquent de ce titre qui n'est pas protégé par une qualification ou un diplôme. Tout le monde peut ainsi se décréter paysagiste, du jardinier à l'architecte, en passant par le pépiniériste.

 

Références réglementaires

• Accessibilité aux handicapés.
L'accessibilité des habitations aux personnes présentant un handicap moteur ou sensoriel est obligatoire. Au niveau de votre porche ou de votre entrée, les escaliers sont donc proscrits s'ils ne sont complétés par une rampe d'accès inclinée. Le balisage des allées est également essentiel. Comme celui de l'intérieur, le réseau électrique extérieur doit répondre à la norme NF C 15-100.

• Délimitation du terrain.
La hauteur des clôtures est réglementée en fonction de la distance entre votre voisin le plus proche et votre clôture. De toute façon, il est préférable de discuter avec votre voisin du tracé de la clôture séparant vos deux propriétés. Selon l'article 646 du Code civil, le bornage se fait à frais communs.

Les distances entre les arbres, ainsi que celles entre les arbres et les constructions (murs, clôtures), sont définies par les arrêtés locaux ou, à défaut, par le Code civil (article 671 et suivants). Ces réglementations imposent un devoir d'entretien et d'élagage au propriétaire. C'est en revanche le Code rural qui définit les règles pour planter des arbres en bordure de chemins.

• Sécurisation de la piscine.
Depuis le 1er janvier 2006, si votre piscine est enterrée, vous devez l'équiper d'un système de sécurité correspondant à la norme NF P90, au choix : une barrière de sécurité de plus de 1 m de haut, une alarme détectrice de chute, une couverture roulante ou une bâche, ou encore un abri bloquant l'accès de la piscine. D'autres points de la norme NF P90 s'appliquent aux piscines extérieures, piscinettes et piscines en kit.

 
Pas japonais : dalles de formes irrégulières, en béton ou en pierre, installées...
Pergola : les labstructure légère en bois ou métal, couverte de verre ou de toile...
Led : diode électroluminescente de faible luminosité. Petite et résistante...
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus