Recherche :   
Fotolia_3356891_S.jpg
  :: Accueil arrow Extérieurs arrow Clôtures et portails :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
           
Extérieurs

Clôtures et portails

Portail en bois blancLa clôture et le portail sont la première chose que l'on verra en arrivant chez vous. Choisissez-les pratiques et en harmonie avec le style de votre maison.

Avant tout, la clôture démarque votre propriété : pour protéger votre intimité, optez pour des panneaux d'une hauteur de 2 m, pour marquer simplement les limites du jardin, une clôture basse suffit. Mais elle sert également à structurer l'intérieur du terrain et d'élément de décoration car elle met en valeur le jardin sans l'occulter, et se coordonne au style de votre maison. Discrète ou travaillée, en plastique, en métal, en bois ou en végétaux, elle doit être avant tout agréable à voir. Le mur en béton ne doit être que l'ultime choix, dans le cas par exemple de problèmes de voisinage.


Portail battant ou coulissant

Le portail doit allier fonction et esthétisme. On préférera des matériaux solides comme le bois, mais d'autres options sont possibles : aluminium, PVC, métaux travaillés. Là encore, il doit s'intégrer agréablement à l'ensemble de la propriété. Il existe deux types de portails : à battants, ou coulissant, à préférer lorsqu'on manque de place. Vous pouvez aussi vous offrir le plaisir d'un portail équipé d'un des nombreux types de motorisation. Plus sécurisant, il vous évitera de sortir de votre voiture pour entrer.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

LA DERNIÈRE PIÈCE DE LA MAISON
LA TERRASSE
ÉCLAIRAGE


 ASTUCE

Discutez avec votre voisin de l'emplacement exact de votre clôture et vérifiez la réglementation sur la délimitation des terrains. Vous éviterez ainsi les conflits de propriété potentiels !
 

 

Tranquillité et esthétique

Les clôtures synthétiques

Les matières reines des clôtures synthétiques sont le PVC et le polyéthylène. Ils composent toutes formes de clôtures : des panneaux grillagés (qui délimitent seulement, à coupler avec une autre clôture pour se cacher du voisin), des canisses (qui occultent très bien), des grillages très fins dit « brise vue » (pourcentage d'occultation de 70 à 100 %), etc. Vous trouverez même des haies artificielles en PVC, qui vous éviteront l'entretien des haies végétales. Souvent de hauteur standard, les clôtures synthétiques coûtent de 10 à 100 euros le mètre selon l'opacité. Certaines, en fer ou en aluminium très travaillé, peuvent coûter jusqu'à 400 euros.

Avantages Vous aurez un large choix dans le pourcentage d'occultation et la couleur de la clôture. Elles demandent moins d'entretien, et sont souvent plus solides.


Les clôtures végétales

Quoi de plus harmonieux pour clôturer un jardin qu'une haie ? On choisit plus souvent une haie taillée pour sa forme homogène. Préférez alors des arbres persistants (buis, laurier ou conifères comme le cyprès et l'if) aux arbres caducs (érables, noisetiers) qui perdront leurs feuilles - et donc leur fonction - en hiver. Vous pouvez même combiner plusieurs essences. Vous préférez profiter d'une clôture fleurie l'été, voire odorante ? Choisissez une haie libre, composée par exemple d'orangers du Mexique, de sauge, de romarin ou de troène.

Avantages Ces clôtures peuvent mesurer jusqu'à 4 m de hauteur, et prolongent le jardin.


Les clôtures en matières naturelles

Jouez sur les matériaux pour obtenir plus ou moins de transparence. Le roseau fendu est bon marché mais s'use vite. Les brandes de bruyère, les canisses en osier et les paillons sont abordables et vous isoleront correctement du soleil et du vent. Plus solide et massif, le panneau de bois de 1,8 à 2 m de hauteur vous protégera totalement du regard de vos voisins. En revanche, ces panneaux en pin traité, bois exotique (le plus cher, jusqu'à 200 euros) ou châtaignier (le plus solide) mettront vos plantes à l'ombre. À moins que vous ne les fassiez grimper dessus !

Vous pouvez aussi envisager un mur en granit ou en pierre traditionnelle, à condition de vérifier qu'il soit en conformité avec le plan local d'urbanisme (PLU). Pour simplement délimiter le jardin, préférez des barrières basses (1 à 1,5 m de hauteur) en osier ou bois léger.

Avantages Plus esthétiques, elles s'accordent facilement avec un jardin.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus