Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Economies d’énergie arrow Produire son électricité :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
        
Economies d’énergie

Produire son électricité

Respectueuse de l'environnement, l'autoproduction d'électricité est simple à mettre en œuvre et rentable.

Produire son électricité par capteur solaire ou éolienne participe à la réduction des gaz à effet de serre en utilisant une énergie renouvelable et proche du lieu de consommation. Cette production n'est que rarement destinée à votre seule utilisation. Pour deux raisons. D'une part, l'électricité se stocke difficilement. L'alimentation autonome et sans coupure de vos équipements électriques n'est donc pas garantie. D'autre part, il est plus rentable de vendre son électricité que de l'utiliser pour sa propre consommation. En autoconsommation, le retour sur investissement pour l'éolien est en effet de 8 ans et de 13 ans pour le solaire, alors que la vente rapporte dès la première année (lire encadré).


Produire pour revendre

Les outils de production électrique accessibles au grand public sont peu nombreux : le photovoltaïque et l'éolien, voire l'hydraulique si votre maison est implantée au bord d'un cours d'eau.

Les éoliennes pour maison individuelle commencent à faire leur apparition en France. Selon un fabricant, une éolienne de 3 kW produit 5 000 kWh par an et une machine de 20 kW 30 000 kWh par an. Plus facile à installer qu'un ensemble de panneaux photovoltaïque intégrés elle souffre cependant de deux défauts. D'abord, elle a besoin d'un vent permanent et continu (5,5 m/s de moyenne annuelle au moins). Et ensuite, le bruit de sa turbine peut gêner le voisinage.


Le photovoltaïque de Nice à Lille

La solution la plus communément employée est clairement le photovoltaïque. Avec 10 m2 de capteurs, un toit photovoltaïque peut produire en moyenne 1 000 kWh d'électricité par an, (1 200 kWh à Nice et 900 kWh à Lille). La puissance maximale d'une installation photovoltaïque, qui s'exprime en kilowatts-crêtes (kWc), ne dépend pas seulement de la capacité d'ensoleillement de la zone géographique, mais aussi de la situation des capteurs (orientation, inclinaison, ombrage), de leur surface et des performances techniques du matériel (modules et onduleur).


Orientation plein sud

Les panneaux, également appelés modules, sont constitués de cellules photovoltaïques protégées des intempéries par un verre transparent et solide. Ces petits composants électroniques à base de silicium réagissent aux photons de la lumière du soleil en produisant du courant électrique continu, sans aucune action mécanique. Le silicium possède en effet la propriété de générer de l'électricité quand il reçoit la lumière du soleil : c'est l'effet photovoltaïque.

En règle générale, c'est sur le toit de son habitation que l'on trouve la place nécessaire à l'installation des panneaux photovoltaïques. Cette situation en toiture offre de nombreux avantages. Les panneaux sont en effet peu accessibles, ce qui améliore la sécurité, et la pente d'un toit est souvent proche de l'inclinaison nécessaire au bon fonctionnement d'un panneau photovoltaïque.


Une installation esthétique

Mais il est également possible d'installer les capteurs sur les murs ou des pare-soleil. En fait, peu importe le support pourvu que l'orientation soit la bonne - plein sud idéalement - et que les ombres qui occultent la course du soleil soient évitées. Les panneaux photovoltaïques peuvent aussi être intégrés dans les matériaux de construction. Leur présence dans le paysage se fait alors plus discrète. Une recherche architecturale d'ailleurs soutenue financièrement par l'Etat, qui impose à EDF une augmentation de 25 cents du prix d'achat par kWh de photovoltaïque intégré.

Compte tenu du crédit d'impôt, des aides locales éventuelles, l'investissement dans un système de récupération d'eau de pluie est économiquement intéressant et écologiquement responsable.


Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 



Circuit d’eau pluvialeQue votre générateur soit solaire, éolien ou hydraulique, il produit un courant continu qu'un onduleur transforme en courant alternatif pour pouvoir être utilisé par les équipements électriques. Un compteur de production enregistre le courant vendu aux opérateurs et le compteur classique relève le courant acheté.

 
Le Retour sur Investissement

Dépense d'une famille : 900 E/an

Une famille moyenne (2 adultes et 2 enfants) consomme, hors cuisson, chauffage et eau chaude, 3 000 kWh d'électricité par an, soit une dépense de 897,69 euros par an (abonnement tarif bleu option de base de 560,19 euros et 0,11 euro le kWh).


Solaire : retour de 1 050 E/an

Pour la consommation de la famille, trois panneaux photovoltaïques de 10 m2 sont nécessaires : 24 000 euros d'investissement, compensé par un crédit d'impôt (50 %). Le contrat de vente est signé avec EDF pour 20 ans pour un tarif de 0,55 euro le kWh (solaire intégré). L'investissement représente 600 euros par année de contrat et la vente d'électricité 1 650 euros.


Éolien : 1 650 E/an

Une éolienne de 3 kWh correspond aux besoins de notre famille : 15 000 euros d'investissement couvert par un crédit d'impôt de 50 %. Le contrat EDF prévoit un rachat du kWh à 0,80 euro durant 10 ans. L'investissement représente donc 750 euros par année de contrat et la vente d'électricité 2 406 euros.

Sous réserve Effectués à partir de données Ademe et EDF, ces calculs sont des moyennes hors conditions régionales. Consultez l'Espace info énergie le plus proche.


Autorisation préalable

Votre installation doit avoir été prévue dans votre demande de permis de construire. Faute de quoi, vous devez faire une demande spécifique auprès de votre mairie. L'esthétique des installations ainsi que les nuisances sonores des éoliennes peuvent constituer un motif de refus.


Préférez les prestataires qualifiés

Les entreprises d'installation sont de plus en plus nombreuses à s'intéresser aux énergies renouvelables. Certaines n'ont pas encore toutes les compétences nécessaires. Pour plus de sécurité, choisissez des installateurs certifiés Quali PV ou Quali Enr et du matériel labellisé NF.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus