Recherche :   
Fotolia_5466158_S.jpg
  :: Accueil arrow Chauffage et rafraichissement arrow Les émetteurs de chaleur :: :: vendredi 20 octobre 2017 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
       
Chauffage et rafraichissement

Les émetteurs de chaleur

Plancher chauffant avant pose du parquetLa recherche d'économie d'énergie fait évoluer les émetteurs de chaleur, en mettant en avant le poêle à bois et le plancher chauffant.

Ils existent deux sortes d'émetteurs de chaleur. Les émetteurs qui font partie d'un réseau de chauffage central et ceux qui génèrent leur propre chaleur. Dans ce cas, à l'exclusion des solutions mobiles (gaz ou électrique), deux énergies sont concernées : le bois et l'électricité.


Bois et électricité pour des solutions autonomes

Les poêles à bois sont aujourd'hui très recherchés, parfaits en chauffage d'appoint. Avec des rendements améliorés de 60 à 70 % pour une autonomie de six à dix heures, ils chauffent une pièce sans trop de frais. Trois systèmes se démarquent.

 

Les poêles de masse (accumulation et rayonnement) ont un excellent rendement. Inconvénients : le poids et la montée en température un peu lente.

 

Avec les poêles à granulés, finie la corvée de bois. L'autonomie est de 24 à 72 heures, le rendement excellent et l'allumage peut être automatique. Inconvénient : le coût (plus de 3 000 euros).

 

Enfin, certains poêles classiques : turbo, scandinaves, à carreaux de faïence. adoptent une technologie moderne pour améliorer leur rendement et leur pouvoir de stockage.

 

Pour une maison tout électrique ou en appoint, vous aurez le choix entre les deux familles des radiateurs rayonnants et les planchers (ou plafonds) rayonnants électriques. Ces planchers sont plutôt destinés à des hautes pièces (6 m).


Chaleur douce

Côté radiateurs rayonnants, les deux grandes familles sont les panneaux électriques (plaques très chaudes, dont la surface de contact avec l'air est souvent doublée d'une plaque de verre) et les émetteurs à inertie qui abritent une masse ou un fluide chauffé. Le liquide ou le corps de l'appareil continue à diffuser de la chaleur quand l'alimentation est coupée : un confort proche du chauffage central, mais dont l'investissement est conséquent.

Avec la condensation, le solaire, le bois ou la géothermie, les installations de chauffage central évoluent vers des températures plus basses et, par conséquent, vers une chaleur moins élevée. Les émetteurs (radiateurs ou planchers chauffants) vont diffuser « une chaleur douce », en offrant une surface de chauffe importante. Ainsi, les nouveaux radiateurs sont légèrement plus grands que les radiateurs traditionnels.

De part son étendue, le plancher chauffant est l'émetteur idéal de la chaleur douce. Un idéal à prix élevé que l'on peut naturellement combiner : planchers chauffants dans les pièces à vivre et radiateurs dans les chambres et les salles de bains.

 

Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

Des équipements adaptés à des besoins réduits
Le Chauffage central
PAC et géothermie
La ventilation


 ASTUCE

Tous les revêtements de sols ne sont pas compatibles avec un plancher chauffant. La résistance thermique du revêtement doit être inférieure à 0,15 m2.K/W.
 
Le plancher chauffant et rafraîchissant

Principe Le plancher chauffant par eau à basse température (PCBT) est un réseau de tubes dans lequel circule de l'eau, qui constitue le vecteur d'émission de la chaleur ou du rafraîchissement. Ce réseau de tubes est placé sur un isolant, puis noyé dans une dalle d'enrobage.

 

L'installation est alimentée par un générateur, chaudière condensation, bois, solaire ou pompe à chaleur. Dans ce cas, grâce à la fonction réversible, l'installation rafraîchit en été. La technique consiste à faire véhiculer dans les tubes de l'eau à une température inférieure à la température ambiante, la chaleur de la pièce étant ainsi absorbée par le sol, qui est à 20 °C environ.

La température peut se régler pièce par pièce.

 

Avantages La chaleur est homogène : le chauffage par le sol chauffe l'ensemble de la pièce (et non autour du radiateur). Les pieds des occupants sont immédiatement chauffés, offrant une sensation de confort accru. Contrairement au système des années 70, le tube est installé en circonvolution serrée et l'eau n'a pas besoin d'atteindre de fortes températures pour chauffer la pièce (30 °C au lieu de 60 °C autrefois). De fait, l'inconfort au niveau des jambes a disparu et le besoin en énergie s'en réduit d'autant.

 

Intégrée dans le sol, l'installation est invisible et permet de libérer entièrement l'ensemble de votre espace habitable, facilitant ainsi la décoration et l'agencement de vos pièces. L'entretien de la maison est beaucoup plus facile.

 

Technique Le PCBT doit être prévu dès le démarrage du chantier pour intégrer l'épaisseur sous plancher. Il comprend :

  • un isolant thermo-acoustique (guide tubes), sous forme de plaques, appelé aussi PSE ;
  • des tubes en matériaux de synthèse ;
  • des collecteurs/organes de réglage pour la régulation et le confort, sur lesquels sont raccordés les tubes ;
  • un fluide caloporteur (eau potable additionnée d'un antigel si nécessaire) circulant dans les tubes ;
  • une dalle flottante en béton (béton ou chape d'enrobage), une chape en mortier de ciment ou à base d'anhydrite.
 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus