Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Bâti arrow Les fondations :: :: lundi 24 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
Bâti

Les fondations

Fondation d’une maison

Éléments cruciaux de la bonne construction de votre maison : les fondations. Elles vont l'ancrer dans le sol et méritent donc une attention particulière.

Sources de désordres si elles sont mal réalisées, les fondations peuvent être à l'origine de fissures ou de lézardes, entre autres. Elles doivent donc être réalisées avec le plus grand soin, en fonction du sol mais aussi du poids de la future maison. Mieux vaut donc faire appel à un géologue pour déterminer le type de fondations à mettre en œuvre. Celles-ci vont être élevées au niveau du bon sol : la terre végétale ou un remblai récent sont obligatoirement évacués afin d'atteindre ce niveau et assurer une bonne assise à la construction, sachant que le sol stable ne se trouve pas à la même profondeur selon les terrains. À chaque projet correspondra donc sa solution, car si toutes les fondations forment le lien entre le sol et les murs porteurs, il n'en existe pas de standard. Leurs dimensions sont calculées au cas par cas. Largeur et hauteur sont déterminées par différents paramètres et les calculs doivent être effectués par un professionnel.


Bien prendre en compte la nature du sol

Les fondations peuvent être de quatre types : superficielles sur périphérie (ou semelle filante), superficielles sur surface complète (radier), semi-profondes ou profondes. La semelle filante reste la solution la plus courante. Elle est élevée sur des sols à bonne portance. Réalisée en continu sur tout le périmètre de la construction, elle sert de chaînage horizontal. C'est en quelque sorte une ceinture qui tient le périmètre du bâtiment afin d'éviter sa dislocation.

Pour protéger les fondations du gel, leur niveau inférieur repose à une profondeur minimale, par rapport à la surface du terrain naturel, de 25 à 90 centimètres (pour les régions de plaine les plus froides).

En présence de sols de portance médiocre, des fondations profondes sur pieux ou micropieux s'avèrent indispensables.

Les étapes de la mise en œuvre des fondations sont le creusement des fouilles (tranchées), le coulage d'un béton de propreté, qui permet d'éviter la pollution par le sol et de niveler le fond de la tranchée avant de couler le béton de fondation. Dans la plupart des cas, ce dernier sera armé (avec de la ferraille), sauf si le terrain est vraiment très stable.

 

Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

Avoir une approche globale du projet
La construction sèche
Le monomur
Les systèmes constructifs traditionnels
La couverture
Les parements extérieurs

 

  Savoir adapter son projet


Dans le cadre d'un bâtiment à basse consommation, de nombreux constructeurs estiment que le vide sanitaire n'est pas judicieux car il ne permet pas de bénéficier de l'inertie du terrain.

À noter qu'il est tout à fait possible d'utiliser un type de soubassement sur une partie de la surface au sol et un autre type pour le reste.

 


  Des réseaux facilement accessibles et encastrées


Dans le cas d'un vide sanitaire, il ne faut pas oublier de passer toutes les canalisations de collecte des eaux usées ainsi que tous les fourreaux nécessaires à l'alimentation en eau, électricité et télécommunications de la maison.

 


 
COMMENT CHOISIR ?

Le hérisson pour le prix

Il s'agit d'un dallage sur terre-plein à réaliser sur des terrains de bonne qualité uniquement.

 

Mise en œuvre Le sol du rez-de-chaussée touche le sol naturel. Celui-ci est tout d'abord décapé, couvert de pierres compactées et recouvert d'une dalle comportant un treillis métallique et d'un film plastique empêchant les remontées d'humidité. L'isolation thermique est réalisée en périphérie seulement ou bien sur toute la surface de la dalle.

 

Bon à savoir C'est la solution la moins onéreuse.


Le sous-sol pour l'espace

Obtenu en creusant davantage le sol naturel, le sous-sol offre un étage complémentaire à la maison. Il est généralement destiné à des pièces techniques. La création d'un sous-sol permet d'augmenter sensiblement la surface habitable à surface au sol égale. Aménagé, il est comptabilisé dans la surface habitable.

 

Bon à savoir Un sous-sol modifie l'aspect de la maison et notamment la hauteur des murs.

 

Le vide sanitaire pour le confort

Le vide sanitaire, ou vide technique, est un volume d'air ventilé situé sous la dalle de la maison. Ce procédé limite les remontées d'eau ainsi que du gaz radon. C'est le mode de construction le plus répandu.

 

Mise en œuvre Le sol du rez-de-chaussée est un plancher-hourdis situé à au moins 20 centimètres du sol naturel (isolation thermique possible sur toute la surface de la dalle).

 

Bon à savoir Cette solution permet de construire une maison en pente sans avoir à trop creuser le sol naturel.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus