Recherche :   
Fotolia_4926905_S.jpg
  :: Accueil arrow Bâti arrow La construction sèche :: :: mercredi 8 avril 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
Bâti

La construction sèche

Construction sèche d’une maison à ossature métalliqueNouveau mode constructif dans notre pays, la construction sèche est de plus en plus utilisée. Essentiellement dans sa version maison ossature bois.

En plein accord avec le respect de l'environnement, la construction sèche offre bien des avantages. En effet, votre maison va certainement, selon les constructeurs, ressembler à un immense jeu de construction, grâce à une préfabrication de pièces assez importantes. Les différents éléments constitutifs de la maison sont alors assemblés sur le chantier. Pour y parvenir, on se sert de pièces préparées, ajustées et préassemblées en usine pour une maison cinq fois moins lourde qu'avec la construction humide. Cette particularité a un réel impact positif sur l'environnement et le « bilan carbone » du chantier. Ce qui explique que les adeptes de la filière sèche mettent en avant, assez justement, l'économie de matériaux, de transports et d'engins pour insister sur la notion environnementale de ces solutions.

 

Un chantier plus propre

Autre critère important, les nuisances de chantier sont réduites grâce à la préfabrication : moins de bruit, faible quantité de déchets, chantier propre, pas de pollution des sols. Enfin, le temps d'intervention est très rapide, puisqu'une à deux semaines seulement sont nécessaires pour le clos couvert (hors d'eau et hors d'air). Autre élément à prendre en compte, toutes (ou presque) les audaces architecturales sont permises. 

 

Plus d’informations sur la construction d’une maison basse consommation ?

 

Avoir une approche globale du projet
Le monomur
Les systèmes constructifs traditionnels
Les fondations
La couverture
Les parements extérieurs
 

 Vite fait, bien fait


La construction sèche met en œuvre des matériaux qui ne nécessitent pas d'eau, et donc pas de temps de séchage. Les délais de chantier sont donc réduits et ceci évite les malfaçons dues à un temps de séchage non-respecté en filière humide.

 


 
LES DEUX GRANDES FAMILLES

L'ossature bois

Certainement la technique la plus utilisée au monde : une structure en bois composée d'une trame régulière de pièces verticales et horizontales qui supporte planchers et toiture et sur laquelle sont fixés des panneaux en bois.

 

La construction bois se distingue par :

Sa rapidité de mise en œuvre, puisque les liants auxquels on recourt ne sont que des moyens d'assemblage mécanique tels que des pointes, vis, agrafes...

Sa capacité tout terrain, avec des travaux de fondations réduits par rapport à la construction traditionnelle.

Ses économies d'énergie de 30 % en moyenne, réalisées grâce à l'absence de ponts thermiques.

Des qualités mécaniques. Quant aux idées reçues sur la résistance au feu, pas de crainte à avoir. En cas d'incendie, le bois se consume lentement et de façon prévisible, sans transmettre sa chaleur aux parties voisines et sans dégager de fumée toxique. Enfin, il a été démontré que les logements en bois répondent plus facilement aux normes antisismiques.

Une parfaite intégration : la maison en bois offre surtout la perspective d'une esthétique s'intégrant parfaitement dans son environnement, qu'il soit urbain ou rural.

 

TENDANCE  Si de nombreuses maisons à ossature bois sont encore bâties sur une dalle en béton, la construction de bâtiments totalement en bois, uniquement sur des plots en béton, tend à se développer.


L'ossature métallique

Encore peu développée en France, la maison à ossature métallique commence à se faire une place avec une ossature acier, alliée à des matériaux et des techniques d'isolation et de chauffage performants, pour une efficacité réelle face aux enjeux environnementaux. Sachant que lorsqu'on parle d'ossature acier, cela n'indique pas la présence seule d'une charpente métallique, mais que toute la structure est réalisée ainsi.

 

Le gros intérêt de l'acier est :

Un matériau recyclable à l'infini, ce qui limite considérablement les déchets.

 

TENDANCE  Son coût de construction, encore un peu élevé, devrait être amené à diminuer, avec l'industrialisation des éléments constitutifs qui va s'accélérer.

 
 
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus