Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Aménagement Extérieur arrow MURETS ET BALUSTRES :: :: lundi 17 février 2020 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oubli
 
 
   



 
  

Murets et balustres

Un cadre qui donne du relief au jardin

Murets et balustres Un cadre qui donne du relief au jardinPour renforcer la personnalité de votre maison, vous pouvez lui imprimer un rythme graphique, soit par des balustres, soit par des murets. Dans les deux cas, plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés.

Balustres, murets et bordurettes vous aideront à donner un style et une vie aux extérieurs de votre maison. Un petit plus qui s’ajoute aussi à sa valeur patrimoniale. En terre cuite, en pierre naturelle ou reconstituée, voire en béton, ces éléments peuvent donner une touche d’authenticité à l’ensemble. L’important est que ces matériaux aient une très bonne tenue aux agressions extérieures et sachent profiter de la patine du temps. En pierre reconstituée, ils sont généralement hydrofugés dans la masse, ce qui assure une protection contre le gel.

 

Une balustrade se compose de balustres, d’une main courante, de socles et de piliers. Les premières se posent autour d’une terrasse mais aussi en rampe d’escalier (on en compte en général quatre par mètre linéaire). Les piliers sont soit avec base et chapiteau, pour ouvrir ou fermer un ouvrage, soit incorporés (intermédiaires posés entre le socle et la main courante). Selon vos besoins, la balustrade sera simplement décorative (hauteur de l’ouvrage 82 cm) ou de protection (100 cm, selon les normes NF P01-012 de juillet 1988).

 

Les bordurettes, quant à elles, s’intègrent partout et soulignent de manière très naturelle les massifs et allées du jardin. Assorties ou non aux murets, dalles ou au pavage, elles peuvent être en tout matériau, y compris en rondins de bois, voire en imitation ! Les bordurettes dessinent des lignes courbes qui mettent en valeur la richesse des plantations et apportent un fini soigné.

 

Le choix du matériau constitutif de ces éléments de décor sera dicté par deux aspects : le budget et l’esthétique souhaitée.

 

Unité ou contraste

Côté financier, on peut faire une distinction simple entre les matériaux nobles comme la pierre naturelle et la terre cuite et les matériaux non nobles comme le béton et la pierre reconstituée. Il est toutefois possible de trouver des pierres naturelles au même prix que la pierre reconstituée. Et il faut garder à l’esprit que béton et pierre reconstituée donnent de très beaux rendus doublés d’une excellente durabilité : le budget ne dicte donc pas tous les choix. Cependant, il est important de replacer les produits vus en catalogue dans votre contexte et apprécier comment ils s’inscrivent dans le paysage pour choisir un principe d’aménagement. Soit on garde une unité (une balustre assortie à une façade en pierres claires par exemple), soit on choisit un matériau qui contraste avec l’existant pour mettre en valeur tant la maison que l’aménagement extérieur (une façade claire et une balustrade en terre cuite par exemple).

 

ÉCOLO ATTITUDE

Avec les pierres reconstituées, il est possible de donner à vos aménagements extérieurs l’aspect d’un bois exotique, du teck par exemple. Et ce, sans participer à la dégradation des forêts tropicales. Par ailleurs, elles règlent le problème de l’entretien ou de la durabilité : une terrasse en teck sauvage a une durée de vie qui va de 25 à 30 ans, une terrasse en teck d’élevage d’une quinzaine d’années, tandis que la pierre reconstituée peut résister aux offenses du temps jusqu’à une cinquantaine d’années.


   Et l’entretien ?

Sur les pierres, éviter Kärcher et produits solvants : l’eau savonneuse, voire avec un peu de javel, suffit. Les terres cuites demandent un détergeant léger. Les taches grasses doivent être traitées avec un produit spécial. Quant au béton, des produits adaptés le rajeuniront par un simple brossage de surface.

 
Les 3 solutions
SOLUTION N° 1

En pierre naturelle 

Si la pierre est restée longtemps chère, elle est aujourd’hui à la portée de presque tous les budgets. En extérieur, les pierres sont meulées, flammées, brossées, striées ou bouchardées pour les rendre antidérapantes. Certains surfaçages donnent un aspect plus ou moins vieilli. Les pierres naturelles résistent aux chocs, aux UV et aux taches, sauf les poreuses ou les calcaires qui peuvent être protégées par des produits spéciaux. Attention aux pierres qui ne résistent pas au gel !

Remarque
Les négociants de pierres naturelles organisent régulièrement des ventes par lots, qui permettent aux fouineurs de trouver des pierres de très bonne qualité à des prix avantageux. Les pavés en grès sont accessibles à partir de 35 euros le mètre carré.

 

SOLUTION N° 2

En pierre reconstituée

La pierre reconstituée, constituée d’éléments naturels broyés puis recomposés avec des liens hydrauliques, reproduit l’aspect de toutes les pierres et même du bois ! Moulée, elle prend toutes les formes, finitions et teintes. Antidérapante et facile à poser, elle ne gèle pas. De plus, elle s’associe bien avec d’autres matériaux alors qu’il est souvent difficile sur un chantier de faire cohabiter le bois et la pierre par exemple. Les pierres reconstituées vieillissent bien, l’érosion accentuant leur aspect naturel. Avec une façade en pierre calcaire, elle remplacera avantageusement le matériau naturel qui, poreux, ne peut être posé au sol.

Remarque
La pierre reconstituée est peu onéreuse à l’achat : à partir de 45 euros le mètre carré.

SOLUTION N °3

En terre cuite

La terre cuite extérieure de qualité résiste au gel et aux intempéries. En vieillissant elle ne s’use pas mais se patine. Matériau noble, elle allie le chic et la simplicité et s’intègre à tous les paysages. La gamme des teintes est limitée mais celle des coûts très étendue. Le prix varie selon le mode de cuisson (feu de bois ou gaz) qui modifie non seulement l’esthétique mais aussi la durabilité et la résistance au gel. La terre cuite extérieure est facile d’entretien et ne nécessite guère qu’un nettoyage de printemps : c’est un matériau qui reste délicat.

Remarque
Plus la température de cuisson de la terre est élevée moins le matériau sera poreux et fragile. Il sera aussi plus foncé. La teinte est donc un bon indice pour choisir une terre cuite d’extérieur.
SOLUTION N °4

En béton

Les balustres ou piliers en béton sont préfabriqués sans armature et selon des techniques qui leur épargnent les altérations liées aux mauvaises conditions atmosphériques telles que les ruptures dues à la rouille ou au gel. Les éléments sont coulés dans un moule en résine de synthèse dont les deux parties se boulonnent pour permettre le remplissage de la matière. L’intérieur du moule est enduit d’un savon liquide afin de ne pas tacher le béton blanc lors du démoulage. Ces techniques lui confèrent aussi une grande résistance et une finition impeccable sans cavités. Étanche, le béton offre une grande résistance à l’usure.

Remarque
C’est le matériau le moins coûteux.
 
 
Barbecues

Citerne

Outils de jardin
 
   Sommaire    BARBECUES  
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus