Recherche :   
Fotolia_3356892_S.jpg
  :: Accueil arrow Aménagement Extérieur arrow ABORDS DE PISCINE :: :: samedi 20 décembre 2014 ::  
 
 
Votre projet de construction
de maison basse consommation
en 12 étapes:
Tous les mois, nous suivons votre projet
avec des fiches pratiques, des conseils et astuces.
 
Etape 12 :
RÉCEPTION DES TRAVAUX de votre maison basse consommation
Dernière formalité avant de jouir en...
M'identifier :
Utilisateur 
Mot de passe 
 
      Mot de passe oublié
 
 
   



 
  

Abords de piscine

Doux, résistants et beaux

Bordure de piscine en boisOn passe souvent plus de temps à lézarder au bord de la piscine qu'à patauger dedans. La plage du bassin doit donc être esthétique, douce et antidérapante. Bois et pierre, notamment reconstituée, sont les matériaux les plus répandus.
Les abords de la piscine, des margelles jusqu'à la terrasse doivent être constitués d'un matériau choisi pour ses caractéristiques techniques et le confort qu'il apporte mais aussi pour son aspect, en harmonie avec la maison, le jardin et la piscine elle-même. Il doit aussi être facile d'entretien. La largeur minimum de la plage doit être de 1 m, sachant qu'il faut 1,20 m pour que deux personnes se croisent, 2,50 m pour poser un transat et 3 m pour une plateforme solarium.
Si l'on trouve du grès ou de la terre cuite en aménagements extérieurs, la pierre naturelle ou le bois sont davantage utilisés. Les terres cuites sont intéressantes surtout dans la Sud de la France où elles se coordonnent bien avec les maisons en jouant les camaïeux d'ocres mais, attention, elles peuvent craindre le gel et se révéler glissantes.
De même que l'ardoise devient accessible, la pierre est à la portée de presque tous les budgets dans le cadre d'un aménagement extérieur. D'autant que les négociants organisent régulièrement des ventes par lots (les soldes de la profession en quelque sorte), qui permettent aux clients fouineurs de trouver des pierres de très bonne qualité à des prix avantageux. Les pierres naturelles sont posées à même une chape de béton et jointoyées au ciment. Seul point délicat : les bords, qui doivent être faits de pierres suffisamment épaisses pour éviter qu'elles se brisent. C'est souvent là que pêchent les pierres importées, trop minces, vendues en grande surface.
De son côté, le bois est un des matériaux privilégiés des abords de piscine, car il reste souple, résistant et doux longtemps. Le teck, le plus connu, est le plus cher. D'autres essences sont utilisées : l'iroko, le red cedar ou encore le pin traité à cœur en autoclave. Dans tous les cas, ces bois sont fournis sous forme de lames ou de caillebotis pour un éventail de budgets assez large. Il existe aussi des margelles en bois composite bois/PVC qui résistent naturellement et sans entretien aux agressions de l'eau, des insectes, du gel, etc. Très stables, elles échappent aux risques de fendillement.

 

La pierre reconstituée peut durer 50 ans

La pierre reconstituée est moins coûteuse que la pierre naturelle. Elle est composée d'éléments naturels broyés agglomérés avec des liens hydrauliques (comme un mortier) qui en font un produit proche du béton dans sa structure. Les pièces sont moulées, ce qui a l'avantage d'offrir une grande variété de modèles, de finitions (bords usés, pièces courbes, etc.) et de teintes. Ces éléments peuvent être utilisés pour les abords de la piscine mais aussi en terrasse, en murets et piliers ou encore en bordures de massifs, si vous souhaitez une grande homogénéité de textures dans votre jardin. La pierre reconstituée permet également de donner un aspect de pierre calcaire, en harmonie avec celles utilisées pour les façades de la maison par exemple, alors qu'une vraie pierre calcaire, poreuse, absorbe l'humidité et ne peut donc pas toujours être posée au sol.
Ce procédé permet de recréer l'aspect de toutes les pierres, connues ou inconnues, du marbre au granit en passant par le schiste et la terre cuite. Et même le bois. On peut donc s'offrir une plage bois exotique, en teck par exemple, sans craindre d'endommager les forêts tropicales et sans prendre de risques sur l'entretien ou la durabilité du produit. Les professionnels du secteur estiment en effet qu'une terrasse en teck sauvage dure de 25 à 30 ans, une terrasse en teck d'élevage une quinzaine d'années tandis que la pierre reconstituée a une durée de vie d'une cinquantaine d'années. Pour un coût beaucoup moins élevé.

ÉCOLO ATTITUDE

Les bois exotiques sont magnifiques mais surexploités. Les labels FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme européen des forêts certifiées) garantissent que les bois exotiques proviennent de forêts gérées de manière durable au regard des équilibres écologiques, économiques et sociaux.


   SOIGNER LES FINITIONS

Décoratives et fonctionnelles, les finitions enjolivent les abords de la piscine et lui donnent une cohérence avec le jardin. Le chemin d'eau se dispose tout autour de la piscine pour recueillir les éclaboussures et les trop-pleins et les canaliser vers l'unité de traitement de la piscine ou les évacuations. Cette discrète gouttière de sol vient souligner le contour de la piscine d'une élégante ligne parallèle. Disposée au plus près des margelles, elle assure la transition entre l'espace piscine et le reste de la terrasse. Les margelles, elles, prolongent la terrasse jusqu'au bord de la piscine et affleurent l'eau. Autre transition entre plage et bassin, le bain romain. En forme de demi-cercle, il se place sur un côté de la piscine et peut être complété par une volée de marches arrondies qui sert autant de banc aquatique que d'accès.

 
Les 3 solutions
SOLUTION N° 1

Pierres naturelles

CARACTERISTIQUES On n'utilise pas la même pierre pour les dalles et les bords. Le dallage nécessite des pierres résistantes, insensibles au gel et faciles à entretenir. La teinte aussi a son importance : trop claire, la pierre éblouit, trop foncée, elle emmagasine la chaleur et devient brûlante en plein été. Les marbres glissants doivent être traités. Enfin, attention au confort des pieds avec les pierres de bordure, meulées, brossées, striées ou bouchardées pour les rendre antidérapantes.

ENTRETIEN
Le balai-brosse avec de l'eau savonneuse ou le Kärcher feront l'affaire une fois par an. Il faut passer un produit hydrofuge au printemps pour imperméabiliser et protéger des taches. Attention avec les pierres poreuses ou calcaires susceptibles de se tâcher ou de noircir au fil du temps. Mieux vaut les protéger avec des produits « vitrifiants ».

AVANTAGES
Les espaces en pierres naturelles, matériau durable et noble, offrent une véritable plus-value à la revente de la maison.

 

SOLUTION N° 2

Pierres reconstituées

CARACTERISTIQUES De nombreux fabricants proposent des pierres reconstituées pour plages et margelles. Antidérapantes, insensibles au gel, elles se posent facilement sur un lit de sable stabilisé ou des plots en mortier (mais pas sur une chape complète en mortier qui risque de les tacher). Elles vieillissent bien : une petite partie de la pierre en surface s'érode donnant ainsi plus de grain et accentuant l'aspect naturel.

ENTRETIEN Il faut imperméabiliser et protéger la surface avec un hydrofuge. Ensuite, le lavage à l'eau savonneuse, voire avec un peu d'eau de javel est suffisant. Les produits solvants altèrent la pierre et un nettoyage de type Kärcher trop puissant attaque la surface, créant des microcavités dans lesquelles la poussière s'immisce. Des taches blanchâtres peuvent apparaître mais ce phénomène naturel disparaît avec le temps.
AVANTAGES
La pierre reconstituée est facile à poser. Vous n'aurez aucun mal à trouver un maçon ou un carreleur capable de faire ce travail.

SOLUTION N °3

Planches et caillebotis en bois

CARACTERISTIQUES Une plage en bois, ou « deck », se met en œuvre sur des sols durs (béton par exemple), ou stables (gravier, terre battue, surfaces étanchéifiées) ou sur pilotis. Les platelages sont faits de lames clouées, vissées ou clipsées sur un solivage ajusté. Les caillebotis sont plus faciles à poser : soit à même le sol sur un lit de sable plan, soit sur des plots en plastique. Parmi les bois les plus utilisés, les résineux (mélèze, pin maritime ou Douglas traités) sont les plus économiques. Plus chers, mais souvent plus durables, le chêne, le châtaignier, l'ipé ou le teck apportent une touche d'exotisme avec leurs couleurs chaudes.

ENTRETIEN Sur le pin, il faut appliquer une lasure (incolore ou teintée). Sur les bois exotiques, on passe une huile spéciale une fois par an. Toutes les essences prennent une teinte grisée avec le temps.

AVANTAGES
La plage peut être faite par un professionnel ou un bon bricoleur. Seule contrainte : travailler avec des bois secs et bien ventilés.
 
 

Boucharder : marteler la pierre avec un outil ...

Margelle et plage : la margelle est l'assise de ...

Platelage : ensemble de planches assemblées ...

Solivage : ensemble des solives, longues pièces ...

 
 
Vérandas

Portails

Sols extérieurs
 
« PISCINES    Sommaire    VÉRANDAS  »
 
 
Qui sommes-nous ?       Plan du site       Contacts       Mentions légales       Appel d'offre       Groupe Moniteur
 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus